Pour un état des lieux de l’enseignement de la philosophie dans le secondaire.

Synthèse du questionnaire SNES-ACIREPh (juin-octobre 2015)

Le projet de ce questionnaire a vu le jour en 2014, à travers des échanges entre le SNES, l’ACIREPh et l’APPEP. L’idée était de s’entendre sur une première ébauche destinée à être proposée dans un second temps, à un cercle élargi, chose faite fin 2014, selon le périmètre du « front » intersyndical et inter-associatif de défense des dédoublements en séries technologiques (constitué de trois associations professionnelles et de cinq syndicats, dont le SNES). Début 2015, alors que le projet stagnait faute de faire l’unanimité, le groupe philosophie du SNES proposa une version restructurée (autour des quatre parties actuelles), afin de relancer le processus. Pour des raisons multiples que nous voulons croire conjoncturelles, la rédaction définitive du questionnaire s’est finalement déroulée dans une configuration beaucoup plus étroite que souhaitée, l’ACIREPh étant depuis le début, très impliquée dans le projet. S’il fallait reconduire cette initiative, ce qui - à intervalles réguliers - pourrait présenter un intérêt certain, le SNES ne manquerait pas de chercher de nouveau à y associer toutes les bonnes volontés. Nous livrons ici l’analyse du SNES, tout en communiquant à nos lecteurs, les 420 réponses qui l’ont inspirée (cf. annexe).

Plan :
I) Le métier :
- 1) Une représentativité plutôt significative des réponses au questionnaire.
- 2) Incidence des effectifs sur les pratiques.
- 3) Fin de la 4ème heure en « S », avec ou sans dédoublement.
- 4) Les dédoublements en séries technologiques en voie d’extinction.
- 5) L’EMC : avec ou (plutôt) sans la philosophie ?
- 6) Incidence de la série sur les manières d’enseigner.
- 7) Connaissance de l’histoire de l’enseignement de la philosophie.

II) Les programmes :
- 8) Evaluation des programmes, propositions d’aménagements (et place des
« repères »).
- 9) Les difficultés rencontrées par les élèves en classe de philosophie.

III) Les épreuves du baccalauréat :
- 10) En l’état actuel, les élèves sont-ils bien préparés aux épreuves ?
- 11) Faut-il conserver en l’état les épreuves du baccalauréat ?

IV) Les perspectives :
- 12) Place de la philosophie avant la terminale ?
- 13) La philosophie en lycée professionnel ?
- 14) Quelles autres évolutions de la place de la philosophie ?
- 15) Une formation continue davantage tournée vers les pratiques professionnelles ?
- 16) Quels échanges entre les collègues ?

Lire la suite...

Annexes :

- compte rendu de la journée de réflexion disciplinaire du 5/02/16 (organisée par le groupe philo du SNES et destinée à donner sur ces sujets, la parole aux syndiqués)

- synthèses détaillées des questions 18 (sur les difficultés des élèves) et 33 (formation continue).

- les données brutes des 420 réponses recueillies (avec en ’’bonus’’, 5 réponses supplémentaires qui nous sont arrivées tardivement). Pour les questions "ouvertes" (n° 9, 18, 22, 25, 28, 31, 33, 37) , se reporter ci-dessous aux documents joints.

- la synthèse de l’ACIREPh ici

nous vous invitons également à consulter le rapport de l’APPEP sur le bac 2015