Éditos

19 mai : grève et manifestations

La France vit actuellement une situation surréaliste, dirigée par un gouvernement répétant en boucle que tout va mieux tandis que monte la colère sociale et que se déchire la majorité présidentielle. Après la loi Macron , le retour du 49-3 pour imposer une loi emblématique d’une politique désastreuse pour les salariés ne laisse plus guère de doute sur l’orientation suivie par F. Hollande et son Premier ministre. La primauté laissée aux accords d’entreprise sur des questions aussi essentielles que la durée du temps de travail ou le régime des congés sonne le glas des protections collectives. L’idéologie du renvoi au local ne tardera pas à contaminer la gestion des personnels de la Fonction Publique et le refrain sur l’autonomie prépare déjà le terrain. L’autoritarisme dont a fait preuve M. Valls à l’Assemblée rappelle le coup de force de la publication du décret sur le collège au lendemain d’une grève majoritaire. La priorité à la jeunesse est à mettre au compte des promesses oubliées.

Le gouvernement aurait tort cependant d’escompter un affaiblissement de la mobilisation alors que son attitude n’a fait qu’exacerber la contestation. La semaine prochaine verra de nombreux secteurs mobilisés (routiers, raffineries, cheminots , marins etc…) ; avec l’intersyndicale interprofessionnelle, le SNES FSU appelle à participer aux journées d’action du 17 et du 19 contre la loi Travail, pour une autre réforme du collège et du lycée, assurer le succès des manifestations et faire grève le 19. Dans ce cadre , des initiatives seront prises pour faire connaitre largement notre action de résistance pédagogique à la réforme « collège 2016 » .

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Solidarité Turquie
    Quand cesseront les purges qui affectent depuis le coup d’état avorté, près de 93000 employés du secteur public en Turquie ? A ce jour, on estime à 38300 le nombre de personnels de l’éducation... Lire la suite (22 novembre)
  • Second degré : à nous de jouer
    Le débat des présidentielles est bien mal engagé : côté gouvernement, une défense de la scolarité obligatoire jusqu’à 18 ans qui sonne davantage comme un slogan que comme le projet de société qu’il... Lire la suite (2 octobre)
  • Rentrée en résistance
    Comme à chaque rentrée, le plaisir de retrouver collègues et élèves est là, ainsi que la volonté de bien faire nos métiers. Mais le contexte si particulier de crainte des attentats, de... Lire la suite (28 août)
  • L’urgence d’une Europe plus sociale
    Le Brexit ouvre une période de turbulences économiques et financières importantes pour le Royaume-Uni même si à terme, il est probable que ses relations économiques et commerciales avec les pays de... Lire la suite (25 juin)
  • Qui bloque ?
    L’insupportable discours des soutiens du gouvernement se développe autour deux axes : les organisations syndicales (et en premier lieu la CGT) qui appelleraient au blocage du pays seraient les... Lire la suite (29 mai)