Éditos

9 avril : contre la Loi Travail

Après le succès de la journée du 31 mars qui a marqué le rejet massif de la loi Travail, la manifestation de samedi 9 avril doit être une nouvelle étape dans le rassemblement des forces sociales contre la flexibilité et la précarisation des emplois et pour le renforcement et le développement de droits sociaux nouveaux.

Les personnels du second degré, qui luttent depuis un an pour leur métier, leurs conditions de travail, leur salaires et l’avenir du système éducatif prendront leur place dans ce mouvement aux côtés des jeunes, des salarié-e-s, des retraité-e-s, des chômeurs… Ils seront là pour rappeler aussi les principes qui fondent les garanties collectives : hiérarchie des normes, égalité de droit et de traitement au lieu d’un abandon du niveau national de négociation et d’un contournement des organisations syndicales.
Temps de travail, conditions de travail et de licenciements, apprentissage, formation professionnelle…ces sujets au cœur de la loi Travail nous concernent parce que nous sommes aux côtes des jeunes, parce que la Fonction Publique ne tarderait pas à faire les frais de mesures de même nature.

Le SNES rappelle sa farouche opposition aux sanctions scolaires et aux poursuites judiciaires que le gouvernement entend mettre en oeuvre contre certains lycéens mobilisés. Le gouvernement doit prendre conscience que le passage en force et l’intimidation ne sont pas des méthodes de gouvernement dignes d’une démocratie.

Le 9 avril, mobilisons-nous pour lui faire entendre raison !

Autres articles de la rubrique Éditos

  • S’abstenir de ne pas voter
    L’épilogue des primaires, le désenchantement consécutif aux choix du dernier quinquennat, le poids grandissant du Front national, tout concourt à donner à la présidentielle de 2017 une couleur... Lire la suite (7 avril)
  • Du bon usage des sondages
    Les sondages ne sont pas une science exacte. Or, la chronique récente sur France Inter de l’ineffable Dominique Seux, connu pour son ardeur à défendre le libéralisme, offre un nouvel exemple de ce... Lire la suite (24 mars)
  • Cacophonie
    À mesure que l’on approche des échéances de l’élection présidentielle, un scrutin dont on connaît la portée dans la vie politique française, les inquiétudes croissent quant aux postures et aux programmes... Lire la suite (8 février)
  • Démissions : une alerte à prendre au sérieux
    Le nombre global d’enseignants démissionnaires a doublé en 4 ans ; le phénomène touche enseignants titulaires comme stagiaires. Certes, rapporté à l’ensemble des enseignants, la proportion demeure faible... Lire la suite (5 janvier)
  • Solidarité Turquie
    Quand cesseront les purges qui affectent depuis le coup d’état avorté, près de 93000 employés du secteur public en Turquie ? A ce jour, on estime à 38300 le nombre de personnels de l’éducation... Lire la suite (Novembre 2016)