Éditos

9 avril : contre la Loi Travail

Après le succès de la journée du 31 mars qui a marqué le rejet massif de la loi Travail, la manifestation de samedi 9 avril doit être une nouvelle étape dans le rassemblement des forces sociales contre la flexibilité et la précarisation des emplois et pour le renforcement et le développement de droits sociaux nouveaux.

Les personnels du second degré, qui luttent depuis un an pour leur métier, leurs conditions de travail, leur salaires et l’avenir du système éducatif prendront leur place dans ce mouvement aux côtés des jeunes, des salarié-e-s, des retraité-e-s, des chômeurs… Ils seront là pour rappeler aussi les principes qui fondent les garanties collectives : hiérarchie des normes, égalité de droit et de traitement au lieu d’un abandon du niveau national de négociation et d’un contournement des organisations syndicales.
Temps de travail, conditions de travail et de licenciements, apprentissage, formation professionnelle…ces sujets au cœur de la loi Travail nous concernent parce que nous sommes aux côtes des jeunes, parce que la Fonction Publique ne tarderait pas à faire les frais de mesures de même nature.

Le SNES rappelle sa farouche opposition aux sanctions scolaires et aux poursuites judiciaires que le gouvernement entend mettre en oeuvre contre certains lycéens mobilisés. Le gouvernement doit prendre conscience que le passage en force et l’intimidation ne sont pas des méthodes de gouvernement dignes d’une démocratie.

Le 9 avril, mobilisons-nous pour lui faire entendre raison !

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Rentrée en résistance
    Comme à chaque rentrée, le plaisir de retrouver collègues et élèves est là, ainsi que la volonté de bien faire nos métiers. Mais le contexte si particulier de crainte des attentats, de... Lire la suite (28 août)
  • L’urgence d’une Europe plus sociale
    Le Brexit ouvre une période de turbulences économiques et financières importantes pour le Royaume-Uni même si à terme, il est probable que ses relations économiques et commerciales avec les pays de... Lire la suite (25 juin)
  • Qui bloque ?
    L’insupportable discours des soutiens du gouvernement se développe autour deux axes : les organisations syndicales (et en premier lieu la CGT) qui appelleraient au blocage du pays seraient les... Lire la suite (29 mai)
  • 19 mai : grève et manifestations
    La France vit actuellement une situation surréaliste, dirigée par un gouvernement répétant en boucle que tout va mieux tandis que monte la colère sociale et que se déchire la majorité présidentielle.... Lire la suite (17 mai)
  • 10 mai...
    La gauche socialiste française avait ses 10 mai d’espoir : décision de mener le gouvernement de Front Populaire en 1936, élection de François Mitterrand en 1981. Elle a maintenant celui de... Lire la suite (11 mai)