Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Joël et Ethan Cohen (Etats-Unis)

"A serious man" Sortie en salles le 20 janvier

Après "Burn after reading" et sa pleïade de vedettes, les frères Cohen nous propose un film déroutant, sans acteurs connus. Le prologue se déroule dans un village polonais et nous conte, en yiddish, une histoire de dibbouk. Suit l’écoute de "Somebody to love" du Jefferson Airplane dans une sorte de tunnel qui s’avère être le conduit auditif d’un des protagonistes et alors le film commence.
Dans les années 60, une petite ville du Midwest. La vie de Larry, professeur de physique, va brusquement se dérégler. Sa femme Judith veut le quitter pour épouser une de leur connaissance, son fils Dany a des problèmes avec le cannabis, son fournisseur et la discipline de l’école hébraïque qu’il fréquente, sa fille Sarah vole de l’argent dans son porte-monnaie afin de pouvoir se faire refaire le nez et son frère s’incruste dans sa maison. A cela s’ajoute un étudiant qui tente de le soudoyer pour avoir son examen et sa voisine qui le perturbe en prenant des bains de soleil entièrement nue. Et c’est avec un plaisir sadique que les frères Cohen testent sa capacité d’endurance. Chaque nouvelle positive comporte sa part négative. Le rêve américain n’existe plus et c’est un monde en pleine perte de repères qui est dépeint. La religion, si elle peut conforter n’est pas libératrice. Elle oblige à faire des choix et à les assumer. Et le dernier plan du film, s’il propose une fin ouverte, n’en est pas pour autant optimiste.
On pourra alors, se rappeler la citation qui ouvre le film "Reçois avec simplicité tout ce qu’il t’arrive".
"A serious man", s’il n’est pas un film franchement drôle, révèle quelques acteurs remarquables dont Michael Stuhlbarg qui donne au personnage de Larry des accents quasi enfantins.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Leçon de classes »
    Bratislava 1983. Au moment où le communisme s’achève. Maria Drazdechova, enseignante et membre du Parti, manipule sans états d’âme élèves et parents, pour tirer des bénéfices personnels de son pouvoir... Lire la suite (23 octobre)
  • "Corps et âme"
    Maria est la nouvelle responsable-qualité recrutée par une entreprise d’abattage de bêtes dont Endre est le directeur financier. Lorsque Maria, personnage inhibé et solitaire, voit apparaître en... Lire la suite (22 octobre)
  • « Brooklyn Yiddish »
    Menashé habite et travaille dans le quartier juif ultra orthodoxe de Brooklyn. Modeste employé dans une épicerie, il a du mal à joindre les deux bouts. Cependant, après la mort de sa femme, il... Lire la suite (22 octobre)
  • « Mémoires d’un condamné »
    Jules Durand, docker-charbonnier au port du Havre et syndicaliste modéré, est condamné à mort en novembre 1910 pour un crime qu’il n’a pas commis. « Le Dreyfus des ouvriers » sera innocenté par la cour... Lire la suite (21 octobre)
  • « Tous les rêves du monde »
    Pamela est une jeune fille portugaise de la deuxième génération. Elle vit en France et elle est parfaitement intégrée à la société française. Cependant, très attachée à sa famille restée fidèle à la... Lire la suite (20 octobre)