Actualité théâtrale

Au Montfort Théâtre, partenaire Réduc’Snes, le 2 juin, et chez vous à la demande.

« ANDROMAQUE », d’après Racine Collectif La Palmera

Trois à quatre rangs de chaises entourent le plateau de la grande salle du Montfort. Un « plateau » de jeu est délimité par deux rampes lumineuses. Des ballons gonflés traînent. Peu de spectateurs, donc, pour cette adaptation très surprenante et réussie de la pièce de Racine, qui s’est jouée tous les premiers lundis de mois, la dernière date, à ne pas manquer, étant le 2 juin.

Les deux comédiens, en tenue de ville, comment par raconter l’histoire : la prise de Troie, le combat d’Achille et d’Hector, symbolisés par des ballons, le massacre de Troyens (tous les ballons y passent …) et l’histoire d’amours contrariées : « Oreste aime Hermione qui aime Pyrrhus qui aime ANDROMAQUE qui aime Hector qui est mort », titre exact de la pièce. Les « feux de l’amour », « Dallas », « Autant en emporte le vent » sont convoqués pour évoquer cette histoire on ne peut plus exploitée dans le cinéma, la littérature, les séries TV, la presse people...les acteurs utilisent des ballons de différentes couleurs, sur lesquels sont inscrits les noms des personnages, attachés à des seaux en fer qu’ils font entrer et sortir au fur et à mesure des scènes. Petit à petit, commencent à apparaître les vers de Racine, parfois chantés, fort bien, par Nelson-Raphaell Madel.

Puis insensiblement – c’est là, la grande force de la mise en scène – les ballons sont laissés de côté, les costumes, sommaires mais efficaces, apparaissent ; les acteurs deviennent les personnages de la pièce de Racine dont ils jouent la fin, interprétant tour à tour les divers personnages, laissant monter la force du texte et des situations. Paul Nguyen, en particulier, est si admirable en Hermione qu’on ne perçoit plus que la femme trompée et éperdue.

Le Collectif LA PALMERA, qui a créé la pièce, co-produite par le Montfort, propose des représentations dans les établissements scolaires. La forme de la pièce s’y prête parfaitement. Contactez-les via le site : http://www.collectifpalmera.com/andromaque/recevoir-andromaque-chez-soi/

Sylvie Chardon

Le 2 juin à 20h

Le Montfort Théâtre

106 rue Brancion, 75015 Paris

www.lemontfort.fr

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 56 08 33 88

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Unwanted »
    L’auteur, chanteuse et chorégraphe de nationalité britannique, Dorothée Munyaneza, est originaire du Rwanda. Marquée par plusieurs films et documentaires sur le génocide rwandais et le viol des femmes... Lire la suite (23 octobre)
  • « La putain du dessus » Une pièce d’Antonis Tsipianitis
    « La putain du dessus » d’Antonis Tsipianitis, une pièce qui connaît un très grand succès en Grèce, retrace le destin d’une femme née dans une petite ville industrielle du nord-ouest du pays. Jeune,... Lire la suite (21 octobre)
  • « Pièce en plastique »
    Dans cette pièce écrite en 2015, Marius von Mayenburg met en scène une famille, bien installée socialement, dont il excelle à montrer les rêves avortés, les contradictions, les frustrations et le mal... Lire la suite (20 octobre)
  • « Le poète aveugle »
    Jan Lauwers appartient à une génération d’artistes reconnus dans toute l’Europe, qui réinvente une écriture où se mêlent théâtre, musique, installation et danse. C’est la première fois qu’il est invité à La... Lire la suite (20 octobre)
  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)