Articles parus dans l’US

ASSEZ DE MORTS, ASSEZ DE NOYÉS ! US-Mag 751

Comment supporter cette insupportable, cette interminable liste d’annonce de naufrages, de noyés, de morts en méditerranée ?

Jour après jour, la radio, les télévisions, les journaux nous apprennent que 50, 100, 400 migrants de plus sont morts en mer dans la nuit, que cette semaine ce sont 1000 d’entre eux qui ont trouvé la mort en tentant la traversée de la méditerranée, victimes des passeurs et de la politique de fermeture des frontières menée par l’Europe.
Si ces migrants décident de partir malgré tous les dangers, c’est qu’en restant chez eux ils en encourent d’encore de plus grands... Dictatures, terrorisme, guerre sont leur quotidien, fuir est leur seul espoir !… Pouvons nous continuer à nous retrancher dans notre forteresse européenne, en ne leur laissant qu’une seule alternative : mourir chez eux ou risquer de mourir en mer !
La politique de l’Europe, celle de la France, qui ferme ses frontières, se protège derrière « frontex », réduit ses aides, est l’une des raisons de ces morts honteuses... et ce ne sont pas les larmes de crocodiles de nos édiles qui y changeront quelque chose !
C’est la politique migratoire de l’Europe, et de la France en premier lieu, qu’il faut changer, c’est à la politique d’accueil de ces migrants qu’il faut donner des moyens : lutter contre les passeurs mafieux et protéger leur périple.
Malgré l’appel de 14 organisations françaises au président de la République, celui de 32 européennes à l’attention des chefs d’État européens réunis en Conseil extraordinaire le 23 avril, ils n’ont fait que décider de tripler les moyens de surveillance des frontières, intervenir militairement en Libye contre les passeurs, la destruction des embarcations ayant transporté des migrants. Bref, le résultat est encore une fois plus de protectionnisme, plus de repli de l’Europe sur elle même et toujours, toujours moins de solidarité !

Assez de morts, assez de noyés : L’Europe, et la France, doivent organiser et sécuriser la migration pour qu’elle échappe aux passeurs, et mettre fin à cette hécatombe scandaleuse !

Francois Sauterey

Autres articles de la rubrique Articles parus dans l’US