Éditos

Après la présidentielle, la mobilisation continue

Les résultats de l’élection présidentielle connus, le paysage politique n’en est pas pour autant plus facile à lire et les sentiments sont donc forcément mêlés.

D’abord, le soulagement domine bien sûr car les électeurs ont barré la route au Front National, parti qui porte des valeurs contraires à celles que nous défendons ; nous ne pouvons donc que nous féliciter de l’exclusion du pouvoir présidentiel de ce parti. Cependant avec plus de 10 millions de voix, son ancrage est réel et doit donc nous inciter à ne rien abandonner sur le terrain de la lutte contre l’extrême droite.

Ensuite, la crainte existe de voir s’accélérer les politiques d’austérité. Le président élu a en effet développé durant sa campagne un programme qui va dans le sens d’une libéralisation de la société et de son corollaire, l’affaiblissement de l’État. Mais les contours précis de la mise en œuvre de cette politique sont flous, laissant sans doute des interstices importants au mouvement social.

A la veille des élections législatives, c’est l’incertitude qui domine car beaucoup dépendra de la majorité qui y sera élue. Le SNES-FSU jouera tout son rôle de syndicat majoritaire dans ces élections en interpelant les candidats aux élections législatives pour faire valoir son projet.

Les enjeux tels qu’ils ont été posés par Emmanuel Macron sont lourds (refonte de statuts de la Fonction publique, retraites par points, autonomie renforcée des établissements…). C’est donc dans un esprit de combativité que le SNES-FSU aborde ce quinquennat.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Dialogue sur ordonnances
    Une cinquantaine de groupes de travail prévus sur le projet de loi réformant le code du travail, des audiences tous azimuts accordées aux organisations syndicales, des concertations prévues sur tous... Lire la suite (14 juin)
  • Délibérément libéral
    La révélation de la composition du nouvel exécutif ne déroge pas à la démarche promue par Emmanuel Macron. Bien sûr, le subtil équilibre est respecté entre soutiens de divers bords, présence de la société... Lire la suite (20 mai)
  • Une priorité : barrer la route au FN dans les urnes
    Pour la deuxième fois en quinze ans, la France voit arriver au second tour de l’élection présidentielle un candidat du FN. Cette situation en dit long sur l’état de notre société, la hauteur des... Lire la suite (27 avril)
  • S’abstenir de ne pas voter
    L’épilogue des primaires, le désenchantement consécutif aux choix du dernier quinquennat, le poids grandissant du Front national, tout concourt à donner à la présidentielle de 2017 une couleur... Lire la suite (7 avril)
  • Du bon usage des sondages
    Les sondages ne sont pas une science exacte. Or, la chronique récente sur France Inter de l’ineffable Dominique Seux, connu pour son ardeur à défendre le libéralisme, offre un nouvel exemple de ce... Lire la suite (24 mars)