Archives 2012-2013

Baccalauréat : An 3 de la réforme Chatel du lycée (Versailles)

Le baccalauréat 2013 est le premier baccalauréat de la réforme Chatel initiée en 2010. Le
« monument national » fait l’objet d’attaques tant dans ses contenus que dans ses modalités.

Des programmes infaisables ou incohérents
Les enseignants de SES et d’histoire-géographie ont réclamé dès leur parution l’allègement des
programmes établis sans concertation, et contre l’avis du Conseil Supérieur de l’Éducation. Pour la
filière S, la concentration sur l’année de 1ère du programme de 2 années tient de la gageure. Pour
l’enseignement des mathématiques, des universitaires pointaient le décalage entre les objectifs annoncés
et le nombre d’heures d’enseignement, et la disparition de notions indispensables pour intégrer
le supérieur.

Les épreuves en CCF
Elles s’appliquent à la partie pratique (étude et projet) du bac STMG, et au premier oral de spécialité
du bac STI2D. Pour les STMG, c’est l’enseignant qui évalue ses élèves.
En LV, les collègues ont vu leurs tâches multipliées entre les différentes épreuves et les modalités
propres aux options (LV renforcée, LELE etc.).

Les grilles d’évaluation
Elles sont un outil discutable dans la mesure où :
- certaines sont « à trous », ne laissant pas la possibilité à l’examinateur de mettre un 8 par
exemple. Le candidat a 6 ou directement 10.
- les conditions à remplir par le candidat pour bénéficier des premiers points ne relèvent pas
de savoirs particuliers

Pour des informations concernant l’organisation de la session 2013, consultez le site du SNES Versailles,
et notamment le compte-rendu de l’audience des trois sections académiques Paris, Créteil et
Versailles au SIEC.

Marie-Pierre Carlotti
lycee@versailles.snes.edu

Autres articles de la rubrique Archives 2012-2013