Promotion de corps

[Certifiés] Bilan de la CAPN 2016 d’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude

La CAPN examinant les candidatures à l’accès par liste d’aptitude au corps des agrégés s’est tenue du 18 au 20 mai 2016.

Les possibilités de nomination étaient de nouveau en augmentation pour la 2e année consécutive du fait du nombre de postes proposés aux concours externes et internes. Cette hausse permet de retrouver le niveau des contingents de 2008. Néanmoins, elle ne permet pas de compenser les pertes enregistrées depuis 2003. Rappelons qu’en quatorze exercices (2003-2016), c’est une centaine de possibilités qui ont été ainsi perdues au niveau national soit une diminution d’1/4 de celles-ci ! Indéniablement, l’augmentation du nombre des titularisations joue un rôle dans cette augmentation. Mais, l’effet d’aubaine, consécutif au cumul des reliquats, vient amplifier cette augmentation du nombre des possibilités.

La promotion par liste d’aptitude est un moment important de la revalorisation des carrières de nos collègues. Dans l’esprit de nombreux d’entre eux, elle a perdu beaucoup de crédit tant elle souffre de candidatures de proximité, de propositions imposées et de promotions de complaisance. Cette année encore des propositions et des nominations illustrent trop ces pratiques condamnables. Contrairement à d’autres organisations syndicales, nous ne sommes pas favorables à des promotions éclair de collègues très jeunes réduisant les chances de promotion de collègues inscrits de longue date sur les listes académiques.

Il y avait cette année 1 374 dossiers inscrits en CAPA à étudier. Seul le SNES-FSU, de par le nombre et l’expertise de ses représentants en CAPN (6 élus) est en mesure de faire un travail exhaustif et de lire l’intégralité de ces dossiers ce que les autres syndicats (SNALC - 2 élus -, SGEN - 1 élu - et FO - 1 élu -, seules autres organisations syndicales présentes en CAPN) ne peuvent faire. Le SNES-FSU peut donc, sur les principes énoncés plus haut, faire des propositions alternatives à celles de l’inspection. L’administration est particulièrement attentive à celles-ci.
Pour l’avenir, nous pensons qu’il faudrait se pencher sur les modalités d’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude ; en l’état, celle-ci ne contribue que marginalement, voire symboliquement, à l’aspiration de toute une profession à une réelle revalorisation (315 promotions pour environ 155 000 promouvables). Pour le SNES-FSU, le corps des agrégés revalorisé doit devenir le corps de référence du second degré : nous revendiquons depuis longtemps Le passage d’une nomination pour 5 titularisations prononcées l’année précédente (au lieu de 7 actuellement) ce qui permettrait de freiner la chute vertigineuse des possibilités de promotions enregistrées pour certaines disciplines, puis, avec les recrutements annoncés, d’engager une remontée permettant à plus de collègues d’accéder à ce corps.

Nous pensons que des nominations transparentes et équilibrées peuvent être obtenues par la prise en compte d’un certain nombre d’éléments objectifs : qualification, carrière, admissibilité… Ces critères clairs pourraient constituer la colonne vertébrale d’un barème, comme il en a déjà existé par le passé, ce qui remettrait un peu d’égalité de traitement dans l’étude des dossiers.

Statistiques 2016

Disciplines
Nombre de nommé-e-s
Âge moyen
ALLEMAND
14
55
ANGLAIS
32
56
ARTS APPLIQUES
2
57
ARTS PLASTIQUES
8
57
ECO-GESTION
17
57
EPS
20
58
ESPAGNOL
10
54
GENIE BIOLOGIQUE
1
61
HISTOIRE-GEOGRAPHIE
32
54
ITALIEN
3
51
JAPONAIS
-
-
LETTRES CLASSIQUES
15
55
LETTRES MODERNES
37
56
MATHEMATIQUES
52
54
EDUCATION MUSICALE
4
60
PHILOSOPHIE
11
54
RUSSE
1
60
PHYSIQUE-CHIMIE
19
54
SES
9
55
S2I CONSTRUCTION
4
58
S2I ELECTRIQUE
2
52
S2I MECANIQUE
4
54
SVT
17
57
TOTAL
314
55

Autres articles de la rubrique Promotion de corps