Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Pascal Tessaud (France)

"Brooklyn" Sortie en salles le 23 septembre 2015.

Coralie, une jeune rappeuse de vingt ans qui se produit dans un circuit confidentiel sous le nom de "Brooklyn" quitte son pays pour venir s’installer en banlieue parisienne.

Elle trouve refuge chez Odette une retraitée bougonne et généreuse, et un job dans une association musicale de Saint Denis.

Lors d’une soirée slam elle est poussée à se produire sur scène par un animateur qui a flairé son talent.

D’abord hésitante, elle conquiert miraculeusement un public de connaisseurs et intéresse plus particulièrement Issa, une jeune rappeur, étoile montante de la ville.

Cinéma : Brooklyn

"Brooklyn " que Pascal Tessaud a réalisé "à l’arrache" avec des moyens réduits et un amour immodéré pour le cinéma n’est surtout pas " un film de plus " sur la banlieue.

La banlieue qu’il connaît intimement pour y avoir grandi et y vivre encore, est très éloignée de l’image négative qu’on se complaît à véhiculer.

Si certains se livrent à des activités illicites, si la violence existe, il ne les nie pas mais préfère privilégier l’autre penchant de la réalité, celle constructive de tous ceux qui ont des passions et les projets qui vont avec.

"Brooklyn " est un film sincère, rafraîchissant, bourré d’énergie et nourri d’un optimisme qui donne un éclairage nouveau sur une jeunesse positive.

Sans tomber dans l’angélisme et les bons sentiments, il y décrit une réalité dans tout ce qu’elle a de foisonnant et de prometteur.

L’interprétation assurée par des non professionnels pour la plupart (On note cependant parmi eux la présence savoureuse de Liliane Rovère dans le rôle de la logeuse) est des plus convaincante, animée de la même ferveur qui accompagne le récit.

Réalisé avec les moyens du bord " Brooklyn " est au final, en plus d’un témoignage sincère, une œuvre aboutie, totalement "cinématographique" qui échappe miraculeusement aux stéréotypes.

Espérons que cette "pépite" trouvera son public. Que la sincérité qui l’habite et sa singularité narrative réjouissantes seront reconnues.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Leçon de classes »
    Bratislava 1983. Au moment où le communisme s’achève. Maria Drazdechova, enseignante et membre du Parti, manipule sans états d’âme élèves et parents, pour tirer des bénéfices personnels de son pouvoir... Lire la suite (23 octobre)
  • "Corps et âme"
    Maria est la nouvelle responsable-qualité recrutée par une entreprise d’abattage de bêtes dont Endre est le directeur financier. Lorsque Maria, personnage inhibé et solitaire, voit apparaître en... Lire la suite (22 octobre)
  • « Brooklyn Yiddish »
    Menashé habite et travaille dans le quartier juif ultra orthodoxe de Brooklyn. Modeste employé dans une épicerie, il a du mal à joindre les deux bouts. Cependant, après la mort de sa femme, il... Lire la suite (22 octobre)
  • « Mémoires d’un condamné »
    Jules Durand, docker-charbonnier au port du Havre et syndicaliste modéré, est condamné à mort en novembre 1910 pour un crime qu’il n’a pas commis. « Le Dreyfus des ouvriers » sera innocenté par la cour... Lire la suite (21 octobre)
  • « Tous les rêves du monde »
    Pamela est une jeune fille portugaise de la deuxième génération. Elle vit en France et elle est parfaitement intégrée à la société française. Cependant, très attachée à sa famille restée fidèle à la... Lire la suite (20 octobre)