Communiqués

Budget 2009 dans l’Education nationale : pire qu’en 2008

Après la ponction de 11200 emplois pour la rentrée 2008, ce sont 13500 emplois qui seraient supprimés à la rentrée 2009 dans l’Education nationale.

Face à un nombre aussi important de suppressions de postes c’est bien, contrairement à ce que dit le Ministre, l’offre d’enseignement qui va être durement touchée.

La rentrée 2009 serait alors pire pour les élèves dont l’encadrement et les conditions d’étude seraient à nouveaux dégradées, pire pour les enseignants dont la charge de travail serait à nouveau alourdie. Sous couvert d’une meilleure rentabilité dans l’organisation du remplacement des professeurs absents, c’est en fait le potentiel de remplacement qui va être amoindri avec les conséquences prévisibles qui en découlent.

Dans le second degré, l’évolution des effectifs d’élèves dans les dernières prévisions publiées par les services du ministère de l’Education Nationale ne justifient en rien les suppressions d’emplois qui se profilent pour la rentrée 2009.

S’agissant de la revalorisation du métier d’enseignant annoncée à plusieurs reprises par le ministre et par le président de la République, aucune discussion n’a commencé. Pire, les engagements pris dans ce domaine et rappelés aujourd’hui par Xavier Darcos d’y engager la moitié des crédits découlant des suppressions d’emplois n’ont pas été tenus pour 2007 et sont très loin d’être respectés pour 2008. Dans le second degré sur 107 millions d’euros qui auraient dû, dans ce cadre, être destinés à cette revalorisation moins de 10 millions ont été engagés.

La prime annuelle de 500 euros données aux enseignants acceptant plus de trois heures supplémentaires dont le principe même n’a fait l’objet d’aucune discussion, ne peut être comptée comme mesure de revalorisation. Cette mesure est contraire aux aspirations des enseignants comme l’a mis en évidence le sondage CSA du SNES.

L’accumulation des heures supplémentaires dans le service des enseignants risque de se traduire par une dégradation de la qualité de l’enseignement. La création de cette prime est sans doute la preuve que l’incitation à accepter les heures supplémentaires se heurte à de fortes résistances, malgré les pressions importantes exercées dans certains établissements.

Si les 13500 suppressions d’emplois annoncées s’avèrent être inférieures à la stricte application du non remplacement d’un enseignant sur deux partant à la retraite, sans doute grâce aux mobilisations importantes durant toute l’année scolaire, elles restent totalement inacceptables. Ces annonces budgétaires renforcent la détermination du SNES à poursuive l’action.

Le SNES appelle les personnels à refuser les heures supplémentaires et à engager dès la rentrée scolaire, avec les élèves et les parents, des actions pour obtenir des améliorations de la rentrée 2008 et un budget 2009 qui ne consacre pas une nouvelle fois de graves dégradations. C’est avec cette volonté que le SNES participera, le 26 août, à la réunion des fédérations de l’Education et, le 27 août, s’associera à celle des organisations syndicales de l’Education, des lycéens, des parents d’élèves, des associations complémentaires et ses mouvements pédagogiques.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Le SNES-FSU enquête sur la réforme du collège
    S’il est trop tôt pour faire un bilan des effets de la réforme collège 2016 sur les élèves, il est déjà possible de regarder comment les établissements se sont organisés avec les nouveaux horaires et les... Lire la suite (21 septembre)
  • Réforme de l’évaluation des enseignants
    Le ministère envisage de développer l’accompagnement individuel et collectif des personnels pour recentrer l’évaluation sur l’aide et le conseil et permettre les échanges de pratiques professionnelles.... Lire la suite (19 septembre)
  • Grève du second degré
    Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée. Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée... Lire la suite (8 septembre)
  • Tous en grève le 8 septembre
    La rentrée 2016 devrait voir mise en œuvre la réforme du collège imposée par le gouvernement alors même qu’elle est toujours contestée par la majorité des personnels du second degré. Ces derniers qui ont... Lire la suite (30 août)
  • Conférence de presse de rentrée
    Veuillez trouver ci-joint le dossier de la conférence de presse qui a eu lieu le vendredi 26 août.Lire la suite (26 août)

Mots-clés