Les Chaires supérieures

CAPN d’avancement d’échelon juin 2017

Avant la mise en place, dans le cadre de PPCR, de la nouvelle carrière des professeurs de chaires supérieures qui sera effective à compter du premier septembre 2017, s’est tenue le 30 juin dernier une CAPN d’avancement d’échelon.

Vous trouverez ci-dessous la déclaration liminaire du SNES-FSU.

Paris, le 30 juin 2017.

"Nous voici réunis pour cette dernière CAPN d’avancement d’échelon des professeurs de chaires supérieures. En effet, le décret du 10 mai 2017 entérine pour les professeurs de chaires supérieures un déroulement de carrière avec un rythme unique d’avancement, ce qui était une revendication du SNES-FSU depuis de longues années. La durée de séjour à l’échelon 5 a été raccourcie par rapport au passage à l’ancienneté et passe de 6 ans à 4 ans et 6 mois. Le SNES-FSU demande, cependant, l’alignement de la durée du cinquième échelon du corps des chaires supérieures sur celui du corps des agrégés pour l’accès à la hors-classe, c’est-à-dire 3 ans.

Le décret du 10 mai entérine également, après une lutte opiniâtre menée par le SNES-FSU, l’accès à la hors-échelle B. Cet accès se fera par la classe exceptionnelle des agrégés avec un contingent réservé pour les collègues provenant du corps des professeurs de chaires supérieures. Si le SNES-FSU acte positivement l’accès à la hors-échelle B, il continue de réclamer que cet accès se fasse au sein du corps des professeurs de chaires supérieures . Les professeurs de chaires supérieures doivent, comme tous les professeurs des autres corps, pouvoir progresser dans leur carrière jusqu’à l’indice sommital HEB3 dans leur propre corps, celui des chaires supérieures. La demande du SNES-FSU est convergente sur ce point avec celle des associations de spécialistes qui ont demandé une audience au ministre.

La mise en œuvre du dispositif PPCR ne doit pas s’en tenir au nouveau déroulé de carrière et à l’accès à la HEB. Le décret du 10 mai 2017 doit être complété par un décret fixant le nouvel échelonnement indiciaire qui doit acter l’ajout de points d’indice aux différents échelons, conformément à ce qui avait été présenté par le cabinet de la ministre en mars dernier. Ce décret n’a pas encore publié. Le SNES-FSU demande que celui-ci soit publié instamment.

La mise en place concrète, via le PPCR, des nouvelles carrières demeure pour le moment très floue. L’architecture générale est, certes, posée mais le calendrier, notamment celui de l’accès à la classe exceptionnelle, et les détails de la mise en œuvre restent à préciser. Or c’est bien connu, le diable se cache dans les détails ! Là encore, afin d’informer les professeurs concernés, le SNES-FSU demande la parution des textes réglementaires fixant les procédures dans les plus brefs délais. Le décret du 10 mai prévoit en effet l’application au 1er septembre prochain, soit dans deux mois. Il y a donc urgence."

Autres articles de la rubrique Les Chaires supérieures