Dans les académies

Collège Vercors à Grenoble - 15e jour de grève AED. 3 lettres. Une solution.

Voyez vous, tant de choses hors du commun s’étaient produites depuis peu qu’Alice en arrivait à croire que rien, ou presque, n’était vraiment impossible
Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles

La grève se poursuit au collège Vercors, à la majorité. L’équipe continue de réclamer un temps-plein de surveillance pour permettre le fonctionnement du collège.

Le dialogue avec le Rectorat a repris mardi soir. Mme le Recteur et son équipe au grand complet se sont déplacés au collège pour nous rencontrer.

Ses propositions sont les suivantes : des heures supplémentaires pour payer les profs et rattraper le temps perdu, et un demi-poste de CPE jusqu’au mois de décembre.

Nous sommes estomaqués. Cela fait 3 semaines que nous disons à notre hiérarchie que nous voulons des AED (assistants d’éducation) de manière pérenne pour l’établissement. Pas pour 3 mois. Notre demande reste et demeure une demande en AED : on supprime des surveillants, qu’on nous donne des surveillants !

Nous comprenons bien qu’il y a beaucoup de sigles dans l’administration, et que parfois on s’y perd. Mais comment confondre AED et CPE ? Certes, 3 lettres, mais pourtant :

  • Ce ne sont pas les mêmes lettres.
  • Ce ne sont pas les mêmes personnes.
  • Ce ne sont pas les mêmes missions.

Qui plus est, un CPE coûte beaucoup plus cher qu’un AED. On nous dit pourtant depuis 3 semaines que les caisses sont vides. Nous faisons vraiment preuve de bonne volonté, mais malgré tous nos efforts, nous ne comprenons pas cette proposition, d’où elle vient, le raisonnement qui a permis d’y aboutir. Bref, on cherche la cohérence, en vain.

Toutefois nous gardons espoir. Rien n’est désormais impossible. Le Rectorat semble chercher des propositions à nous faire. Pour faire face à l’urgence, nous demandons à nouveau à M. Le Préfet, à M. Barbier, président du Conseil départemental, de dégeler les contrats aidés supprimés. Combien de jours de grève supplémentaires sont-ils nécessaires avant qu’une vraie solution soit proposée ?

Un AED et ça repart !

L’équipe éducative du collège Vercors

contacts presse : mailto:equipevercors@gmail.com

tel : 06 62 73 91 74 ou 06 70 93 20 03

https://www.facebook.com/vercorsena...

Caisse de grève pour soutenir les personnels mobilisés :

https://www.pikari.fr/c/atq3p6

*Cette année encore au collège Vercors (établissement classé REP) à Grenoble, trois postes de surveillants ne sont pas reconduits alors que nous accueillons 15 élèves de plus que l’année dernière. Nous sommes le seul collège de l’agglomération grenobloise à perdre autant de surveillants : 3 personnels à 24h de travail hebdomadaire ont été retirés de la vie scolaire à quelques jours de la rentrée, soit l’équivalent de 2 surveillants par jour, conséquence directe de la suppression progressive des emplois aidés décidée cet été par le gouvernement.

Pour rappel : l’année dernière nous avons fait face au même problème et le Rectorat a rétabli les moyens de surveillance qui venaient de nous être retirés après 9 jours de grève, nous assurant alors que ces moyens seraient garantis cette année. Cette parole, pourtant redonnée au mois de juin, n’a pas été respectée.

Au terme de la 1ère jour de grève, nous avons obtenu 0,5 temps-plein de surveillance en plus. Aucune avancée n’a eu lieu depuis. Il manque pourtant toujours 1,5 temps-plein de surveillance !

Autres articles de la rubrique Dans les académies