Collège

Collège, résister à la réforme

La lutte contre la réforme du collège continue. La journée du 26 janvier a prouvé encore une fois l’opposition des personnels à « collège 2016 ». En attendant un nouveau rendez-vous national après les congés de printemps, la mobilisation se poursuit dans les académies, mais aussi dans les établissements.
C’est par la mobilisation de chacun-e, et à tous les niveaux, qu’ensemble nous bloquerons la réforme et gagnerons son abrogation pour un autre projet.

Vous trouverez ci-dessous une feuille de route en établissement, reprise dans un tract à télécharger.

REMARQUES PRELIMINAIRES
- Les chefs d’établissement n’ont pas à exiger de vous des progressions pédagogiques pour les trois années à venir ! Cette injonction est sans fondement réglementaire.
- Il est inenvisageable d’exiger des collègues qu’ils remettent des projets d’EPI ficelés dès à présent.

DHG : ON VOTE SUR QUOI ?
En CA, le vote ne porte que sur le tableau de répartition des moyens horaires par discipline (TRMD). Les horaires des enseignements dits complémentaire (AP* et EPI**) sont inclus dans les horaires disciplinaires. Il n’est nul besoin de présenter le détail de l’organisation de l’AP ou des EPI pour répartir la dotation horaire globale entre les disciplines.
Le refus de bon nombre de chefs d’établissement de soumettre le TRMD au vote en CA au deuxième trimestre, ce que nous contestons, permet de poursuivre la bataille...
Même si le TRMD a été voté, continuer les interventions est possible dans le cadre des inévitables ajustements préparant plus finement la rentrée.

LES MARGES HEURES PROF, ON EN FAIT QUOI ?
Le SNES vous appelle à faire voter ou à faire évoluer des TRMD pour préserver au maximum la situation actuelle pour les collègues (technologies, SVT, langues vivantes, lettres classiques...) ou l’améliorer quand les dotations le permettent. Outre le cas spécifique des enseignements de complément (langues anciennes ou régionales), financés uniquement par les marges heures prof, ou les sections bilangues qui ont pu être préservées ça ou là, ces heures de marge doivent donc être réparties selon les disciplines pour améliorer le quotidien des enseignants et des élèves.
Il s’agit de les répartir pour dédoubler telle ou telle discipline à tel ou tel niveau sans qu’on ait besoin de savoir si le dédoublement aura lieu sur une heure d’enseignement classique, une heure d’AP ou une heure d’EPI.

QUE FAIRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES ?
Le SNES-FSU refuse toujours la mise en oeuvre des 4 années de programmes au collège dès la rentrée 2016. Il faut donc à réfléchir à une éventuelle progression pédagogique pour la seule classe de Sixième. Pour le programme de cycle 3, la FSU et le SNES demandent que des repères indiquent précisément ce qui devra être enseigné au collège.
Pour les classes de Cinquième-Quatrième-Troisième, les compléments de programmes et documents d’accompagnement qui seront publiés en mai ou en juin donneront des indications sur les progressions annuelles à mettre en place. Comment travailler dès maintenant sans la totalité des instructions à disposition ? Il est urgent d’attendre afin de ne pas avoir à faire le même travail deux fois.

PROGRAMMES, AP et EPI
Un projet d’EPI ne pourrait être pensé qu’après la construction d’une progression pédagogique sur l’ensemble du cycle 4 dans votre discipline et après avoir pris connaissance des progressions des autres disciplines. Il faut donc attendre les compléments de programmes.

BARRETTES, OU PAS BARRETTES ?
Les barrettes ont souvent des conséquences lourdes sur l’organisation des emplois temps qui se traduisent par un allongement des temps de présence dans l’établissement, des enseignants comme des élèves. Elles contraignent aussi à des temps de concertation importants qui ne sont pas financés dans la réforme.
Elles sont un levier pour les chefs d’établissement qui visent à :
☛ mettre la main sur l’organisation pédagogique des cours (groupes de besoin, regroupements disciplinaires imposés…)
☛faire pression pour influencer les contenus et les pratiques pédagogiques.
Sauf si c’est une demande expresse de l’équipe enseignante pour répondre à des besoins spécifiques, le SNES vous invite à vous opposer aux organisations en barrettes.

Autres articles de la rubrique Collège