Communiqués

Concours 2011 : c’est mal parti...

Le ministère a publié la note de service relative à l’organisation des concours de la session 2011. Comme pour les autres textes, aucune concertation n’a eu lieu, alors que de nombreux bouleversements apparaissent, qui découlent de choix contestés. Le mépris des organisations syndicales représentatives devient donc un principe de gouvernement, tant au niveau du Ministre que de la DGRH (Direction générale des ressources humaines).

Conformément aux annonces de Luc Châtel du début de l’année, c’est la plus mauvaise période qui a été choisie pour les épreuves d’admissibilité des CAPES et CPE (conseillers principaux d’éducation) externes, à savoir le mois de novembre. Le choix de cette date réduit considérablement le temps de préparation aux épreuves écrites - alors que c’est le rôle attribué aux nouveaux masters - et risque d’entrainer l’apparition massive de préparations privées pendant les vacances d’été.
Cette situation entrainerait une grave inégalité devant l’accès aux concours entre les étudiants qui auraient les moyens de payer et les autres. Les volumes horaires des nouveaux masters conduisent dans de nombreuses académies à réduire considérablement les contenus de formation dans leurs différentes dimensions (didactique, recherche, etc) et à se contenter de stages mal articulés avec l’ensemble du cursus, prétextes à l’utilisation d’étudiants pour le remplacement.

Pour le SNES, il n’est pas nécessaire de modifier le calendrier actuel des concours qui, même dans le cadre de la masterisation, pouvaient être maintenus en l’état.

Le choix de la date des épreuves d’admissibilité des CAPES et CPE externes entraine également un bouleversement du calendrier d’inscription pour l’ensemble des concours, internes et externes, agrégation comprise. En effet, les inscriptions seront closes le 13 juillet, contre la mi-octobre auparavant, ce qui oblige les candidats à anticiper encore plus que d’habitude. De nombreux candidats risquent de rater la période d’ouverture des serveurs du fait de ce bouleversement auquel s’ajoutent la date tardive de publication de la note de service et l’absence de réelle campagne de communication autour de ces nouvelles dates.

Le SNES demande d’ores et déjà la réouverture des serveurs d’inscription à la rentrée de septembre.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Le SNES-FSU enquête sur la réforme du collège
    S’il est trop tôt pour faire un bilan des effets de la réforme collège 2016 sur les élèves, il est déjà possible de regarder comment les établissements se sont organisés avec les nouveaux horaires et les... Lire la suite (21 septembre)
  • Réforme de l’évaluation des enseignants
    Le ministère envisage de développer l’accompagnement individuel et collectif des personnels pour recentrer l’évaluation sur l’aide et le conseil et permettre les échanges de pratiques professionnelles.... Lire la suite (19 septembre)
  • Grève du second degré
    Quels que soient les propos de la Ministre de l’Éducation, les faits ne mentent pas : nous sommes loin d’une rentrée apaisée. Les personnels du second degré ont pu mesurer à l’occasion de la rentrée... Lire la suite (8 septembre)
  • Tous en grève le 8 septembre
    La rentrée 2016 devrait voir mise en œuvre la réforme du collège imposée par le gouvernement alors même qu’elle est toujours contestée par la majorité des personnels du second degré. Ces derniers qui ont... Lire la suite (30 août)
  • Conférence de presse de rentrée
    Veuillez trouver ci-joint le dossier de la conférence de presse qui a eu lieu le vendredi 26 août.Lire la suite (26 août)

Mots-clés