Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

un livre de Bernard Martin

Confidences d’un gardien de musée

Professeur retraité en Etudes théâtrales, l’auteur de cet ouvrage nous propose une construction inhabituelle, sans aucun chapitrage. Il nous invite, dans une sorte de long plan-séquence, à vagabonder avec humour dans le quotidien et l’univers intérieur d’un gardien de musée. Le côtoiement des œuvres conduit ce personnage imaginaire à s’interroger, entre tourments et jubilation, tant sur les diverses dimensions de l’expression artistique que sur les comportements et propos de visiteurs des lieux d’expositions. Un savoureux cheminement.
Philippe Laville

Confidences d’un gardien de musée, Bernard Martin, Ed. Du Net, 2016, 139p.

Autres articles de la rubrique Lectures : littérature, poésie, polars, essais, revues

  • Dracula ou la croisade des Temps modernes. Essai sur la figure de l’étranger
    Un drôle de livre. Son titre a de quoi interroger "Dracula ou la croisade des Temps modernes" et son sous titre n’arrange rien "Essai sur la figure de l’étranger". Peut-on cerner l’argumentation de... Lire la suite (12 avril)
  • "Madame St-Clair, reine de Harlem"
    Fille d’une matrone débrouillarde et autoritaire, puis servante chez des Créoles blancs dont le fils lui fera connaître les dites "amours ancillaires" sans amour aucun, vagabonde à Fort-de-France où... Lire la suite (11 avril)
  • "Le sourire de Gary Cooper"
    Hollywood, usine à rêves ? La fabrique est en construction dans les temps de ce cinéma amoureusement qualifié de muet. Les immigrés sont légions et ne parlent pas « fluenty » la langue de Walt Whitman.... Lire la suite (5 avril)
  • "La petite fille au dé à coudre"
    Il était une fois une petite fille de 6 ans dans une grande ville dont elle ne connaît ni la langue ni la géographie. Son « Oncle » l’abandonne dans la journée dans une boulangerie où tout le monde... Lire la suite (1er avril)
  • À l’origine notre père obscur
    Coupable d’être femme La mystérieuse écriture de Kaoutar Harchi dépeint une inégalité et une violence originelles : celles subies par les femmes enfermées par leurs époux, leurs frères, leurs pères... Lire la suite (28 mars)