Année 2015-2016

Conservation des notes au bac : une mise en place problématique et précipitée (Aix-Marseille)

Un décret publié au BO du 29 octobre 2015 « étend le bénéfice de la conservation des notes à tous les candidats à l’examen des baccalauréats général et technologique. » Cette mesure entre en vigueur pour les élèves ayant échoué au bac 2015.

La possibilité de conservation des notes, présentée au Conseil supérieur de l’éducation en juillet 2015, devient officielle alors même que les procédures d’inscription pour le baccalauréat ont déjà commencé. Or le Ministère n’a pas pris la peine d’informer les établissements, et s’est contenté de prévenir les services rectoraux des examens. Ainsi, dans de nombreux lycées, les personnels (enseignants, CPE...) tout comme les élèves redoublants découvrent cette modalité au moment de s’inscrire, ou à peine quelques jours auparavant.

Dans l’immédiat, il ne saurait être question de laisser les établissements voire les équipes décider de l’obligation d’assiduité des élèves ayant bloqué leurs notes dans les disciplines concernées. Les établissements sont en attente d’un cadrage rapide sur l’assiduité et l’évaluation, notamment en lien avec les dossiers pour les affectations post-bac. Ce dernier devra tenir compte de la réalité des difficultés liées au maintien en classe de certains élèves ayant complètement désinvesti un enseignement.

N’hésitez pas à faire remonter les éventuels problèmes rencontrés au sein des établissements suite à cette mise en place précipitée : la section académique est là pour vous aider. Au niveau national, Le SNES-FSU continue de promouvoir une conservation des notes conditionnelles où l’élève repasserait l’ensemble des épreuves et pourrait conserver la meilleure des deux notes obtenues.

Autres articles de la rubrique Année 2015-2016