DOSSIERS

octobre 2016

DÉPOUILLEMENT DE L’ENQUÊTE DE LECTORAT

Enquête de lectorat

Il est donc temps de satisfaire la curiosité de nos lecteurs, et plus particulièrement des 736 qui ont pris le temps de répondre : c’est la première surprise. Avec 7160 lecteurs potentiels, les retraités syndiqués à jour de leur cotisation au moment de l’enquête, nous attendions 350 à 400 réponses (le taux de retour pour ce genre d’enquête est en général de 5%). Plus d’un lecteur sur dix s’est donc donné la peine de répondre : c’est une première surprise.

D’autres surprises
Deux réponses sur trois par Internet et ce malgré un démarrage difficile de l’enquête sur le support télématique : les lecteurs de l’USR (1) ne sont pas brouillés avec les supports modernes de communication ; certains en sont surpris ! Par ailleurs beaucoup, y compris parmi les plumes habituelles du journal, craignaient que les réponses viennent surtout des rangs des militants les plus impliqués ; or, nouvelle surprise, à quelques minimes distorsions près, les lecteurs qui ont répondu sont très représentatifs de l’ensemble du lectorat, à tel point que l’analyse du questionnaire permet de dresser un portrait fidèle des retraités syndiqués au SNES.

Portrait de lecteur
Le lecteur ou la lectrice type, car il y a une quasi parité, est un(e) certifié(e) ayant en général terminé sa carrière en lycée ; sa tranche d’âge entre 65 et 70 ans. Il ou elle se définit comme adhérent, pas comme militant SNES mais milite ’’ailleurs’’. Il s’est un peu détaché de son activité professionnelle antérieure et de sa disciple d’enseignement. Il s’intéresse de très près à l’actualité politique et sociale. Il est un lecteur assidu de la presse : presse régionale, presse nationale (le Monde, l’Humanité, Libération..), satirique (le Canard enchaîné... ) ou mensuelle( le Monde Diplomatique..). Une étude des réponses ’’ouvertes ’’permettra d’affiner ce portrait.

Un lecteur satisfait
L’USR est lue, lue et appréciée. Notre journal est reconnu comme une source d’information, agréable à feuilleter et à lire, bien illustré et équilibré dans son architecture d’ensemble. Il semble convenir à son lectorat mais il serait illusoire de se reposer sur ce jugement en général très positif. En y regardant de plus près, on voit que l’intérêt décroît un peu au fil des pages et que certaines rubriques suscitent un peu moins d’intérêt : des pistes pour faire évoluer la revue.
L’USR a, pour l’instant, rencontré son lectorat. Mais il doit songer à ses nouveaux lecteurs, à tous ceux qui entrent ou vont entrer dans la « carrière de retraités » : ils y entrent plus tardivement et peut-être avec d’autres aspirations, d’autres préoccupations.

Jean-Pierre Billot
Jean-Louis Viguier

(1) USR pour US Retraités, acronyme retenu pour l’enquête de lectorat ;

P.-S.

En pièce jointe les réponses à toutes les questions

Autres articles de la rubrique DOSSIERS

  • ENTRETIEN AVEC CHRISTELLE AVRIL
    Vous trouverez ci- dessous la version intégrale de l’entretien avec Christelle Avril, sociologue, publié dans l’Us retraités du 06 Avril (dossier : Maintien à domicile, un choix sous conditions page... Lire la suite (11 avril)
  • RÉUNION DU GROUPE DES 9
    Réunion du groupe des 9 Lundi 27 mars Relevé de conclusions Présents : l’ensemble des syndicats et associations. En préambule, chacun a constaté que les candidats faisaient l’impasse sur la... Lire la suite (29 mars)
  • SYNTHÉSE COLLOQUE CESE
    Retraité·e·s, mais pas résigné·e·s ! Le 13 janvier dernier, au siège du Conseil économique social et environnemental, à Paris, près de 300 retraités ont écouté les arguments puis échangé lors du colloque... Lire la suite (29 mars)
  • RENCONTRE NATIONALE DES ACTEURS DE L’AIDE À DOMICILE
    32 PAGES DANS LE TEXTE JOINTLire la suite (19 mars)
  • LA SECU AU COEUR DU DÉBAT
    Note à l’issue du stage FSU29 du 31/01/2017 animé par Daniel Rallet Depuis 30 ans, des politiques fondées sur le dogme du blocage des ‘prélèvements obligatoires’ ont conduit au désengagement de la Sécu... Lire la suite (9 mars)