LV au lycée

Déclaration LV faite au CSE du 07/02/13

Ci-dessous l’extrait de la déclaration faite au CSE (Conseil Supérieur de l’Education) du 7 février 2013, concernant les langues vivantes.
Le Directeur de la DGESCO a indiqué qu’il en informait le ministre.

"Je voudrais insister sur un point : les nouvelles épreuves de LV au baccalauréat.

Aujourd’hui nombre de collègues de LV sont en difficulté, voire en souffrance devant la surcharge de travail, la rupture d’égalité des candidats devant une épreuve de baccalauréat, le refus de certains chefs d’établissement ou d’IPR d’appliquer les recommandations de la DGESCO.

Ainsi les personnels se heurtent à une succession de refus ou d’injonctions : refus de reculer les épreuves au 3e trimestre, refus d’anonymer les copies de l’épreuve de CO, refus de délivrer des convocations ou ordres de mission... mais en revanche mises en demeure de tout organiser, parfois depuis le planning de passation des candidats jusqu’à la vérification du matériel… tout cela s’ajoutant à la confection des sujets dans des conditions difficiles, à la surveillance des épreuves, à la correction des copies…

Et bien sûr sans aucune rémunération.

Cette situation ne peut durer, ni pour les enseignants, ni pour les élèves."

Autres articles de la rubrique LV au lycée