Conseil supérieur de l’éducation

Déclaration du SNES-FSU au CSE du 29 juin 2017

Bonjour à toutes et à tous,

En quelques mots, nos points de préoccupation actuels :
- une fin d’année chaotique en collège. Il est urgent de revoir les modalités d’attribution du brevet, et le poids du positionnement sur les domaines du socle, tant pour le DNB que pour la procédure d’affectation affelnet.
- des lycéens et leurs équipes pédagogiques désemparés par la tournure qu’a prise la procédure APB d’affectation dans le supérieur. Là encore, un effort de clarification est nécessaire. Le bac ouvre droit à inscription dans l’enseignement supérieur, dont les moyens doivent être abondés en conséquence.
- la cour des comptes le dit, seuls 36 000 emplois sur les 56 000 budgétés ont été pourvus. Il manque des centaines de profs de maths, à Créteil, Versailles, Grenoble… La crise du recrutement se traduira concrètement à la rentrée par de nombreuses classes sans prof. Nous demandons des annonces quant aux postes au concours pour rassurer les étudiants se destinant au métiers de l’éducation, et des mesures de revalorisation consistantes.

Concernant certains des textes de ce jour :
- nous ne pourrons donner un avis favorable à un calendrier qui acte une pré-rentrée en août et fait fie de toutes les préconisations en proposant un troisième trimestre de 10 semaines
- le programme de langue des signes française est très satisfaisant, mais il est nécessaire de donner aux collèges les moyens de le mettre en oeuvre
- la rénovation de la série hôtellerie va dans le bon sens, il faut maintenant ouvrir des sections dans l’enseignement public
En ce dernier CSE de l’année scolaire, le SNES-FSU souhaite à toutes et à tous une bonne coupure estivale.

Autres articles de la rubrique Conseil supérieur de l’éducation