Éditos

Dialogue sur ordonnances

Une cinquantaine de groupes de travail prévus sur le projet de loi réformant le code du travail, des audiences tous azimuts accordées aux organisations syndicales, des concertations prévues sur tous les sujets  : tel est le premier aspect de la méthode que les nouveaux interlocuteurs des organisations syndicales disent vouloir mettre en pratique. Mais qu’en sera-t-il une fois que les discussions porteront sur la mise en œuvre du noyau dur des réformes annoncées, par exemple si de profondes remises en cause des protections collectives et des droits les plus élémentaires des salariés sont décidées dans le cadre de ce qu’on annonce déjà comme une Loi Travail XXL  ?

La deuxième caractéristique de la méthode du nouveau pouvoir à l’œuvre depuis quelques jours est sa capacité à infléchir une politique tout en gardant un cap général qui ne le fait pas dévier de l’essentiel. C’est souvent habile, et nous en avons eu une illustration avec l’assouplissement de la réforme du collège sur laquelle les pages de cette US reviennent largement : les aménagements prévus au collège sont le fruit de la lutte impulsée par le SNES-FSU qui a mis en lumière le caractère bureaucratique et infaisable de cette réforme, mais ils ne remettent pas en cause l’autonomie qui est au cœur de ce même combat. Entendre ce qu’on veut bien entendre en quelque sorte... qu’en sera-t-il une fois passées les élections législatives, nul ne le sait. Ce qui est sûr en revanche, c’est que la responsabilité des syndicats, dans ce contexte, sera grande pour imposer des discussions sur les véritables préoccupations des personnels et non uniquement celles qu’imposerait l’agenda politique.

Autres articles de la rubrique Éditos

  • Feuille de route
    Le Premier ministre entend « rénover notre modèle social »... Vaste programme qui pourrait susciter l’adhésion si l’objectif était de réformer une société minée par les inégalités et dure pour toute une... Lire la suite (1er juillet)
  • Délibérément libéral
    La révélation de la composition du nouvel exécutif ne déroge pas à la démarche promue par Emmanuel Macron. Bien sûr, le subtil équilibre est respecté entre soutiens de divers bords, présence de la société... Lire la suite (20 mai)
  • Après la présidentielle, la mobilisation continue
    Les résultats de l’élection présidentielle connus, le paysage politique n’en est pas pour autant plus facile à lire et les sentiments sont donc forcément mêlés. D’abord, le soulagement domine bien sûr... Lire la suite (10 mai)
  • Une priorité : barrer la route au FN dans les urnes
    Pour la deuxième fois en quinze ans, la France voit arriver au second tour de l’élection présidentielle un candidat du FN. Cette situation en dit long sur l’état de notre société, la hauteur des... Lire la suite (27 avril)
  • S’abstenir de ne pas voter
    L’épilogue des primaires, le désenchantement consécutif aux choix du dernier quinquennat, le poids grandissant du Front national, tout concourt à donner à la présidentielle de 2017 une couleur... Lire la suite (7 avril)