Sciences de la vie et de la terre (SVT)

Dissections... réglementées !

La nouvelle circulaire (n° 2016-108 du 8-7-2016) réglementant les « Dissections animales en cours de sciences de la vie et de la Terre et bio-physiopathologie humaine » a été publiée au B.O. du 21 juillet 2016.

Suite à l’annulation par le Conseil d’État de la précédente note de service du 28 nov 2014, le ministère a produit ce nouveau texte comme l’autorise l’article L 311-2 du code de l’éducation.

Cette circulaire reprend les termes du décret 2013-118 du Code rural et de la pêche maritime.
Sont autorisées explicitement les « dissections des animaux morts », dans toutes les classes jusqu’au baccalauréat, uniquement :
- sur des invertébrés, à l’exception des Céphalopodes ;
- sur des Vertébrés ou sur des produits issus de vertébrés faisant l’objet d’une commercialisation destinée à l’alimentation.

Et corrélativement, sont donc interdites, au collège comme au lycée :
- la dissection des Céphalopodes ;
- la dissection de tout Vertébré élevé à seule fin d’expérience scientifique.

Les formations supérieures, post-bac, ne sont pas concernées par ces interdictions.

Ce qu’en pense le SNES :

En publiant à nouveau un texte d’interdiction sans nuances (ou presque), le Ministère de l’éducation nationale à succombé aux pressions des associations de défense des animaux sans prendre en compte les réflexions et avis des enseignants, des formateurs, de certains chercheurs…
Comme nous l’avons déjà écrit, les « solutions alternatives » souvent mentionnées sont, actuellement, loin d’offrir le même rapport avec le réel, et sont souvent, financièrement, hors de portée des établissements. Les dissections, réalisées sans contraintes et en nombre très mesuré, sont souvent une des rare confrontation au vivant pour certains élèves, dans un monde de plus en plus virtuel, et étaient des moments privilégiés de questionnement sur le rapport au respect de la vie animale et son éthique.

Il ne faut cependant pas prendre cette circulaire comme une interdiction totale de toute dissection, comme on peut le lire ou l’entendre de source diverse, y compris institutionnelle.
Restent autorisées et possibles :
-  la dissection des « invertébrés »(*) (on excusera les approximations sur la classification phylogénétique de la part des juristes du MEN) reste autorisée – mais les situations pédagogiques y faisant appel sont finalement assez rares,
-  la dissection des produits issus de Vertébrés faisant l’objet d’une commercialisation destinée à l’alimentation (cœur, œil, membres…),
-  mais aussi celle d’animaux entiers destinés à l’alimentation : par exemple, ce texte ne peut en aucun cas interdire une dissection de Lapin dans le cadre de l’étude de la partie « Féminin, masculin » du thème 3 – a minima effectuée par le professeur au bureau puisque que le coût ne sera pas supportable par les établissements.
Enfin, la question se pose sur la notion de « […] faisant l’objet d’une commercialisation destinée à l’alimentation » : les souris destinées à l’alimentation des serpents vendues dans les animaleries ne semblent pas, sur un plan strictement juridiquement, entrer dans ces interdictions de dissection – sans présager cependant des difficultés possibles qui pourraient émaner des directions d’établissement, des corps d’inspection, voire des parents d’élèves…

(*) On notera la très grande « protection » dont bénéficie le groupe les Céphalopodes qui échappent, quelles que soit soient leurs origines (même une « commercialisation destinée à l’alimentation »), à toute intervention du scalpel, ce dont mêmes nos plus proches cousins Vertébrés ne peuvent se targuer – un souvenir ému de « Paul le poulpe » ?...

Autres articles de la rubrique Sciences de la vie et de la terre (SVT)

  • Etat des lieux
    Les SVT, comme de nombreuses autres disciplines, ont été largement malmenées ces dernières années : réduction des horaires, disparition des groupes, programmes irréalisables ou peu cohérents...... Lire la suite (Septembre 2015)
  • Contacts
    En 2016-17, le groupe SVT sera animé par Thomas Brissaire, enseignant en lycée en région PACA et Xavier Hill, enseignant en lycée dans l’académie de Nantes. Vous pouvez enrichir la réflexion... Lire la suite (Août 2016)
  • Un nouveau cadre pour l’évaluation des compétences expérimentales à la session 2017
    Pour la session 2017 du baccalauréat les compétences expérimentales des élèves de Terminale S en Sciences de la Vie et de Terre et Sciences Physiques et Chimiques auront lieu du 6 au 9 juin. Une note... Lire la suite (23 février)
  • Note de service : calendrier des examens et orientation 2017
    La note de service définissant le calendrier d’orientation et des examens 2017 est parue au B.O. du jeudi 22 décembre 2016. 2 évolution notable du calendrier : la période de passage de l’épreuve... Lire la suite (12 janvier)
  • Groupes de sciences au collège : DHG
    La circulaire d’application du 30 juin 2015 donne la priorité des groupes à effectifs réduits aux sciences, technologie, langues vivantes, etc.... à faire valoir en CA pour amender une répartition... Lire la suite (Décembre 2016)