Archives

du 31 mai au 16 juin

Eaux dormantes au Théâtre de l’Athénée Louis-Jouvet

En novembre 2001, lorsque la pièce est crée au Deutsches Theater de Berlin, dans une mise en scène de son auteur, Lars Norén lui-même, elle s’appelle Tristano.
L’écriture de la pièce, commencée en 1982, durera près d’une vingtaine d’années.
Sept personnes se retrouvent autour d’une table pour un dîner. Elles se racontent leurs vacances. Elles les ont passées en France, en Provence ou en Bretagne ou, pour Joseph et Sophie dans leur maison du Gotland, une ruine qu’ils ont retapée mais dont ils se sont maintenant lassés.
Jonas, lui n’a pas pris de vacances. Il dit s’appeler Bruno Bettelheim, et Emma, tout à coup ne se souvient plus du prénom de l’enfant qu’elle a perdu.
Ils sont psychiatre, avocat, éditeur ou journaliste mais ils sont tous fils, filles ou proches de déportés dans un pays où l’antisémitisme est en train de réapparaître…
Eaux dormantes est une pièce sur la perte, perte de la mémoire, de l’identité, mais aussi du désir et du langage. L’image du monde décrit dans cette pièce reste néanmoins fidèle au souvenir des camps de concentration et à leur toujours possible retour.

JPEG - 37.9 ko
Photo Jean Julien Kraemer (c)

Lars Norén est né en 1944. Il est considéré en Suède comme le plus grand auteur vivant depuis Strindberg.
Beaucoup de ses pièces ont été crées en France parmi la soixantaine qu’il a écrite. En 1988,
Jean-Louis Jacopin mettait en scène La force de tuer. En 1989, Jorge Lavelli donnait au Théâtre de la Colline Le veillée et en 1989, Robert Cantarella proposait Sourire des mondes souterrains au Gymnase à Marseille. Suivront Automne et Hiver, Munich-Athènes, Le temps est notre demeure, Bobby Fischer vit à Pasadena ou Embrasser les ombres que Joël Jouanneau crée en 2006 au Théâtre du Vieux Colombier, Comédie Française.
Lars Norén est également metteur en scène et Directeur du Riksteatern à Stockholm.
Après des études de lettres et de philosophie, Claude Baqué, le metteur en scène de cette pièce, entame une carrière d’acteur avant de s’orienter vers la mise en scène. Il fonde la compagnie du Halage et monte des auteurs comme Pinter, Obaldia ou Koltès. Après un détour par le cinéma où il réalise des moyens métrages, il revient au théâtre. On lui doit notamment Anatole d’Arthur Schnitzler créé à l’Athénée en 2003 et, en 2004, Entre courir et voler de et avec Jacques Gamblin créé à Châlons-en-Champagne et donné ensuite au Théâtre d’Aubervilliers et dans plusieurs autres villes.
Francis Dubois

Athénée-Théâtre Louis Jouvet
Square de l’Opéra Louis-Jouvet – 7 rue Boudreau – 75 009 Paris.
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 53 05 19 19 – www.athenee-theatre.com

Autres articles de la rubrique Archives