Présentation

Edito : Défendre les droits et la titularisation !

Majoritaires dans l’enseignement secondaire, le SNES, le SNEP et le SNUEP, syndicats de la FSU, fédération représentée dans la fonction publique de l’État, agissent pour renforcer l’accès au statut, assurer la défense des droits et exiger la formation de tous les agents non titulaires, conseillers principaux d’éducation, conseillers d’orientation-psychologues, professeurs documentalistes enseignants en formation initiale et continue, FCA, GRETA, MLDS.

Considérant que le combat contre la précarité est indissociable de la qualité et de la préservation de notre service public et ne peut être résolu sans titularisation, la FSU a agit pour obtenir des négociations. Elles ont eu lieu en 2011, mais les avancées actées alors coexistent avec des injustices inscrites dans la loi de mars 2012. La FSU a donc dénoncé les conditions trop restrictives et les dysfonctionnements dans la gestion des recrutements réservés. Ceux-ci ont fortement déstabilisé, voire démotivé des candidats ayant pourtant largement prouvé leur valeur professionnelle et les ont privés de titularisation.

Faisant état de ces manquements et exposant son propre bilan des deux premières sessions du réservé, la FSU s’adresse actuellement aux parlementaires, en déposant des amendements pour faire modifier la loi et améliorer les conditions de passation des épreuves.

Parallèlement, nos syndicats ont poursuivi leur défense des droits des agents non titulaires, interpellant le ministère, soulignant leurs inquiétudes quant aux contrats, conditions d’emploi, abrogation de la vacation, rémunération, etc…

S’appuyant sur les dossiers gagnés dans les Tribunaux administratifs et les actions syndicales menées, les syndicats de la FSU ont obtenu des engagements qui devraient se concrétiser prochainement : l’abrogation de la vacation, établissement de règles pour l’évolution et la fixation des rémunérations pour tous les contractuels, la reconnaissance des droits sociaux … pour faire cesser les déréglementations pratiquées dans les rectorats et obtenir le cadrage national que la FSU réclame de longue date.

Quant au droit à la prise en compte des services de contractuel lors de la nomination comme fonctionnaire stagiaire, il est à mettre à l’actif de notre action pour la levée de la règle du butoir.

La FSU et ses syndicats, continueront sans relâche à porter la voix des agents non titulaires, pour garantir l’équité de tous les personnels de notre service public.

Frédérique Rolet, cosecrétaire générale du SNES

Nadine Krantz, secrétaire nationale de catégorie non-titulaires

Autres articles de la rubrique Présentation