Budget et rentrée 2018

Effectifs dans le second degré : crues très prévisibles

Hausse continue des effectifs dans le second degré depuis 2009 et sous estimation de cette hausse par le ministère chaque année depuis 2013 sont deux caractéristiques qui ressortent de l’analyse de la DEPP.

Le nombre d’élèves dans le second degré a augmenté à la rentrée 2015 de plus de 39 000 pour une prévision de l’ordre de 27 000.
C’est en lycée général et technologique que s’est concentrée la hausse : + 52 000 élèves pour +40 000 prévus, soit une croissance de l’ordre de + 3,5%. L’arrivée de la génération 2000, des taux de redoublement en 3ième encore plus en baisse que prévu expliquent ces évolutions et ces erreurs de prévisions. A ce niveau, c’est le secteur public qui a absorbé l’essentiel de la hausse et le nombre de divisions de seconde de plus de 35 élèves y a augmenté passant de 5,9% à 7,6% des divisions.

Prévisions : + 53 500 en 2016, + 58 000 en 2017

Evolution des effectifs dans le second degré

Ces prévisions sont faites dans la poursuite des tendances observées ces dernières années : montée des générations 2000, 2005 et 2006, plus importantes que les précédentes, taux de passages toujours plus élevés notamment vers la seconde générale et technologique. La taille des cohortes va aussi évoluer avec les nouvelles dispositions qui rendent très exceptionnel le redoublement et celles qui offre le droit à chaque élève ayant échoué au baccalauréat de redoubler dans son établissement d’origine. La DEPP précise que selon les stratégies que choisiront les recalés, la hausse attendue de 53 500 élèves à la rentrée 2016 pourrait être seulement de 44 500 (si le décret ne modifie pas le comportement des recalés au bac) ou de 78 000 élèves si tous les recalés choisissaient de se réinscrire… 
En collège, après une courte accalmie, les effectifs repartent fortement à la hausse en 2017 dans un contexte de concurrence avec le privé accrue par la réforme College2016.

La tendance n’est donc pas à la décrue…
Les effectifs de classe vont exploser à la rentrée, les emplois nouveaux ne suffiront pas. De surcroit tous les postes ne sont pas pourvus du fait de la crise du recrutement loin d’être résolue.

Autres articles de la rubrique Budget et rentrée 2018

  • Vérifier son « État VS »
    L’État VS (ventilation du service) est le récapitulatif officiel du service d’enseignement. Il doit vous être soumis pour approbation et signature, avant transmission au rectorat, par le chef... Lire la suite (Septembre 2016)
  • Second degré : retour des suppressions d’emplois
    Les grandes orientations pour l’éducation nationale sont maintenant connues. Dans le second degré , 2600 emplois de stagiaires sont supprimés alors que, depuis 2009, les effectifs d’élèves ne... Lire la suite (18 octobre)
  • Conditions de rentrée 2017 : classes surchargées !
    Avec 50 000 élèves supplémentaires attendus à la rentrée 2017, le second degré a connu une nouvelle explosion de ses effectifs après l’augmentation de 43 000 de la rentrée précédente. Depuis 2009, les... Lire la suite (19 septembre)
  • Les enjeux de la rentrée 2017
    La répartition entre les académies des postes d’enseignants, de CPE et de personnels médicaux sociaux a été présentée le 15 décembre dernier au comité technique ministériel. L’occasion pour la ministre de... Lire la suite (12 janvier)
  • Consignes de sécurité
    Après avoir publié conjointement le 29 juillet 2016, une « instruction relative aux mesures de sécurité dans les écoles et les établissements scolaires à la rentrée 2016 », les ministères de l’Éducation... Lire la suite (Août 2016)