Enquête sur le baccalauréat


Le ministre de l’Éducation nationale annonce une réforme du baccalauréat dans les mois qui viennent. Le SNES-FSU s'engagera dans les discussions, et les mobilisations si nécessaire, sur la base de ses analyses et de ses mandats, construits dans les différents congrès nationaux (et consultables en ligne, page 13 du fascicule des mandats adoptés au congrès de Grenoble).

Dans l'immédiat, nous souhaitons recueillir votre avis sur la situation actuelle du baccalauréat, d'un point de vue général puis plus spécifiquement concernant votre discipline, et sur les pistes de réforme qui émergent dans le débat public, car l'enjeu est de taille : il s'agit de savoir quel baccalauréat nous voulons défendre !

Il y a 32 questions dans ce questionnaire.

1 Académie :
2 Dans quel type d’établissement enseignez-vous ?
Lycée général
Lycée général et technologique
Lycée technologique
Lycée Polyvalent
Collège
Sans réponse
3 Quelle discipline enseignez-vous ?
4 Etes-vous syndiqué-e au SNES-FSU 
Oui
Non
Sans réponse

1ère partie : votre appréciation générale du baccalauréat

5 Considérez-vous que le nombre total d'épreuves (épreuves de Première et Terminale, y compris les épreuves locales) au baccalauréat est :
trop élevé
satisfaisant
pas assez élevé
ne se prononce pas
Sans réponse
6 Considérez-vous que la durée sur laquelle s'étale l'examen en fin de Terminale est :
trop longue
satisfaisante
pas assez longue
ne se prononce pas
Sans réponse
7

Des épreuves de plus en plus nombreuses sont organisées sous la forme d'un « contrôle local » (les enseignants qui évaluent les élèves sont les enseignants de l'établissement. Ce peut être du CCF, mais pas seulement). Quel jugement portez-vous sur le contrôle local ?

Négatif, c'est une menace pour la valeur du diplôme
Positif, cela permet de réduire le « stress » de l'examen final
Autre : 
Sans réponse
8 On entend souvent dire que le baccalauréat est devenu un examen « trop facile à obtenir ». Êtes-vous :
plutôt d'accord avec cette idée
plutôt pas d'accord avec cette idée
ne se prononce pas
Sans réponse

2ème partie : votre expérience du baccalauréat en tant qu'enseignant / membre de jury

9 Dans votre discipline, diriez-vous que l'évaluation au baccalauréat (durée et nature des épreuves) est :
globalement satisfaisante
globalement insatisfaisante
ne se prononce pas
Sans réponse
10 Si vous jugez l'évaluation dans votre discipline « globalement insatisfaisante », pouvez-vous préciser pourquoi ?

11 Dans votre discipline, diriez-vous que les sujets des épreuves écrites de baccalauréat des sessions récentes sont :
globalement trop difficiles
globalement trop faciles
globalement adaptés à l'examen
ne se prononce pas
Sans réponse
12 En tant que membre de jury au baccalauréat, avez-vous déjà subi des pressions pour « relever les notes » ?
oui, souvent
oui, parfois
non, jamais
ne se prononce pas
Sans réponse
13 Avez-vous déjà eu l'impression d'être dessaisi-e de l'évaluation des candidats ?
oui, souvent
oui, parfois
non, jamais
ne se prononce pas
Sans réponse
14

Les débats autour du baccalauréat sont récurrents, et sans doute nécessaires. Les questions des parties suivantes concernent diverses pistes de réformes qui circulent dans le débat public.

3ème partie : les pistes de réforme communiquées par le gouvernement

Le ministre de l’Éducation lance cet automne des discussions sur le baccalauréat (qu’il explique vouloir «muscler », voir l'article Muscler le Bac ou le défendre), et l’accès au supérieur. Le SNES-FSU souhaite recueillir votre avis sur ces sujets.

15 Le président et le gouvernement souhaitent réduire le nombre d’épreuves terminales, ce qui impliquerait que plusieurs disciplines ne seraient plus évaluées en fin d'année. Êtes vous d’accord avec cette proposition ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
16 Les matières qui ne seraient plus évaluées en épreuves terminales pourraient l'être, d'après le programme d'E. Macron, en contrôle continu. Êtes vous d’accord avec cette proposition ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse

4ème partie : d'autres pistes de réforme évoquées dans le débat public.

Les pistes évoquées ci-dessous ne sont pas des propositions du SNES-FSU

17

Sur le nombre d'épreuves :

18 Selon vous, faudrait-il répartir différemment les épreuves entre la classe de 1ère (épreuves anticipées) et la classe de Terminale, afin d'alléger l'examen en Terminale ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
19 Dans l'hypothèse où toutes les disciplines ne seraient pas évaluées en contrôle terminal, faudrait-il que les épreuves terminales ne portent que sur les disciplines centrales de chaque série ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
20 Dans l'hypothèse où toutes les disciplines ne seraient pas évaluées en contrôle terminal, un tirage au sort des épreuves, sur le modèle du DNB, serait-il, pour vous, acceptable ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
21 Dans l'hypothèse où toutes les disciplines ne seraient pas évaluées en contrôle terminal, l'élève pourrait-il, selon vous, choisir un nombre limité d'épreuves terminales, les autres disciplines comptant autrement (un « bac à la carte » rappelant le modèle anglais) ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
22

Sur la nature (et l'organisation) des épreuves

En supposant que l'on continue d'évaluer toutes les disciplines enseignées en Terminale par une épreuve finale, d'autres pistes de modifications sont parfois avancées. Êtes-vous plutôt favorable ou opposé-e à ces pistes ?

23 Organiser certaines épreuves sous une forme « numérique » / « en ligne » (par exemple un  « QCM en ligne ») ?
J'y suis favorable
J'y suis opposé-e
Ne se prononce pas
Sans réponse
24 Réduire la durée horaire de certaines épreuves finales
J'y suis favorable
J'y suis opposé-e
Ne se prononce pas
Sans réponse
25

Un certain nombre d'évaluations pour le bac ne sont pas organisées sous la forme d'une épreuve  terminale et ont lieu en cours d’année et/ou en contrôle local (compréhension et expression orale en langues vivantes, épreuve pratique en STMG, épreuve de projet, ECE...). Si vous êtes concerné-e, dans votre discipline, par une de ces épreuves, merci de répondre aux questions 26 à 29 ; sinon, passez à la question 30.

26 Par quelle épreuve êtes-vous concerné-e :
expression et compréhension orale (LV)
épreuve pratique (économie-gestion)
épreuve de projet / activité (séries technologiques)
évaluation des compétences expérimentales (SVT et SPC)
Autre : 
Sans réponse
27 Selon vous, faut-il conserver les modalités actuelles de ces épreuves ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
28 Pouvez-vous expliquer rapidement les raisons de votre réponse ?

29 Si non, faut-il faire passer ces épreuves en épreuves terminales, nationales, avec un jury extérieur ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
30 Dans la voie technologique, certaines épreuves sont évaluées à l'aide d'un barème variable en fonction de la réussite des candidats (« curseur »). Êtes-vous favorable à cette modalité d'évaluation ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
31 D'autres modifications des épreuves du baccalauréat vous paraissent-elles souhaitables ? Précisez :

32

Sur les critères de réussite au baccalauréat

Comment faut-il calculer les points obtenus par les élèves pour déterminer l'obtention du diplôme ?

33 Actuellement, la note du baccalauréat est la moyenne (coefficientée) de toutes les épreuves. Faut-il conserver ce principe ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
34 Faut-il introduire une note éliminatoire dans certaines matières d’une série ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
35 Les disciplines centrales de chaque série ont des coefficients plus élevés. Selon vous, il faudrait :
renforcer encore davantage les coefficients des disciplines centrales de chaque série, pour mieux marquer la spécialisation
diminuer les coefficients des disciplines centrales de chaque série, pour équilibrer les différentes disciplines dans chaque série
ne pas modifier les coefficients des disciplines centrales de chaque série, qui sont globalement satisfaisants.
ne se prononce pas
Autre : 
Sans réponse
36 Actuellement, les épreuves liées aux options facultatives entrent dans le calcul de l'obtention d'une mention. Faut-il conserver ce principe ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse
37 Faudrait-il faire en sorte que l'obtention d'une mention soit conditionnée à une note minimale dans les disciplines centrales de chaque série, afin d'affirmer la spécialisation relative de chaque série ?
Oui
Non
ne se prononce pas
Sans réponse