Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Laurent Carceles (France)

"Equinoxe" Sortie en salles le 30 mars 2011

Martin et Nathalie vivent avec passion leur rencontre récente. En week-end dans la région du Mont St Michel, il décident de faire des photographies sur fond de mer, de la jeune femme à peine enceinte. Le brouillard qui se lève ou leur insouciance les amène à s’égarer.
La marée les surprend. Ils sont bientôt cernés par les eaux de toutes parts.
Le film de Laurent Carceles commence comme une escapade amoureuse mais très vite, le ton de la narration change et la fuite du couple à travers les sables détrempés, devient prétexte, à chaque halte, à une réflexion sur la mort, l’amour, l’enfantement. Le propos s’envole dans un lyrisme d’autant plus difficile à suivre que le récit sur lequel le film s’était engagé se dilue dans un discours mystique faisant référence autant à la mythologie qu’aux légendes bretonnes.
La plage où les deux protagonistes vont périr, se charge de silhouettes sombres qui pourraient être celles de femmes de marins à la recherche de proches qui ont péri, ou le fantôme de ceux que la marée à surpris et que les flots ont englouti.

JPEG - 15.8 ko
© Dracar

On se perd dès lors dans les véritables intentions du réalisateur-scénariste. Les personnages qui s’interrogent sur les grands thèmes de la vie, sur la mort, alors que le danger est imminent se comportent de façon plutôt flegmatique -ou fataliste- et le spectateur, pour cheminer dans le récit est tenu de faire l’impasse sur un curieux enchaînement des événements.
Obligés de se dénuder pour traverser à pied un bras de fleuve, le couple se retrouve miraculeusement vêtu sur l’autre rive où la jeune femme malgré la fuite, a trouvé le temps de nouer convenablement son foulard.
L’explication est peut-être dans le fait qu’une grande partie du film a été tourné en studio. Il en résulte une distanciation théâtrale et le brouillard où le couple s’égare sent à plein nez le fumigène.
On pourrait dire que le film est entre deux eaux pour oser un mauvais jeu de mots, et il aurait fallu, pour convaincre, qu’il garde le cap et s’en tienne à une seule tonalité, qu’il choisisse entre le traitement réaliste ou la réflexion philosophique.
Le réalisateur n’a pas résisté au plaisir de nous offrir à voir de beaux couchers de soleil rougeoyants sur lesquels il s’attarde alors que la fuite désordonnée se poursuit et que la mort est sur les pas des deux protagonistes.
Qui est le jeune homme sur la colline ? Quelle est l’utilité, pour le récit, de ces enfants et de leur accompagnatrice qui, dans le cadre d’une classe découverte sur les grandes marées d’équinoxe, s’égaient dans les dunes alors que la tragédie se prépare ?
On sort de la projection , un peu perdu, sans trop savoir si on a pris le bon chemin.
Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Laissez bronzer les cadavres »
    Au bord de la Méditerranée, en plein été, sous un soleil de plomb. Pour cacher leur butin, deux cent cinquante kilos d’or en barre, fruit de l’attaque d’un fourgon, Rhino et ses comparses ont trouvé... Lire la suite (15 octobre)
  • « Bricks »
    La fabrication des briques espagnoles incarne la réussite puis la faillite économique d’un pays. La destruction d’un matériau symbolique sacrifié par la crise, par l’abandon de chantiers de... Lire la suite (15 octobre)
  • « The square »
    Christian est un homme divorcé qui aimerait consacrer plus de temps à ses deux jeunes enfants. Conservateur d’un musée destiné à exposer des œuvres d’art contemporain, il appartient à cette catégorie... Lire la suite (14 octobre)
  • « L’Assemblée »
    Le 31 mars 2016, place de la République à Paris, naît le mouvement « Nuit Debout ». Ce seront, au quotidien et pendant trois mois, des rassemblements pacifistes qui ne sont pas des manifestations de... Lire la suite (14 octobre)
  • « L’école buissonnière »
    Paul, une douzaine d’années, a toujours vécu entre les murs d’un orphelinat. Lorsqu’il est confié à Célestine, une dame de la campagne, sa vie va totalement changer. Célestine qui sert au château est... Lire la suite (11 octobre)