Documentation

Documentation : rentrée 2014 sous le signe des promesses ?

Cette rubrique est un outil syndical au service de la profession d’enseignant documentaliste. Elle se veut un lieu de débats, de contributions à la réflexion sur le métier et sur ses revendications. Elle est gérée par une équipe de militants du SNES avec des décharges limitées.

Le métier de professeur documentaliste s’articule autour de deux missions complémentaires : la gestion d’un centre de ressources documentaires et la formation des élèves à l’information Documentation. Si le volet gestionnaire fait consensus et ne donne lieu à aucune ambiguité, la mission enseignante du professeur documentaliste, quant à elle, est à l’opposé. Malgré un recrutement par CAPES, l’absence de contenus à enseigner et de cadrage rend complexe et difficile au quotidien l’exercice du métier de professeur documentaliste. Pour exercer pleinement et sereinement leur métier, les professeurs documentalistes sont aujourd’hui toujours dans l’attente de reconnaissance d’une de leurs missions, celle d’enseignant. Si le SNES rappelle son attachement à cette double mission, qui confère toute sa richesse au métier, il est nécessaire aujourd’hui de trouver un équilibre entre les deux missions C’est dans ce sens, que le SNES continuera à porter ses revendications pour le métier de professeur documentaliste dans les prochains mois.

Un bilan des deux précédentes rentrées montre qu’un premier pas a été amorcé vers la reconnaissance du professeur documentaliste en tant qu’enseignant : le référentiel des compétences professionnelles des métiers du professorat et de l’éducation (juillet 2013) et plus récemment le nouveau décret relatif aux obligations réglementaires de service des enseignants du second degré (août 2014). Ces deux textes incluant les professeurs documentalistes alors exclus des textes régissant les enseignants. D’autre part, une place semble également être faite à l’Information Documentation : dans la Loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République(juin 2013) et dans le projet un projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture (juin 2014), la mention de connaissances et de compétences issues du domaine d’expertise des professeurs documentalistes : les sciences de l’Information, sont apparus.
Toutefois, il semblerait que le lien entre les professeurs documentalistes et le nécessaire enseignement de l’information Documentation dans le Second degré ne soit pas encore évident pour nos interlocuteurs institutionnels.
La prochaine étape, très attendue, est celle de la rénovation des programmes scolaires via les travaux et réflexions du Conseil Supérieur des Programmes (CSP) et le mise en place de groupes de travail disciplinaires. Le SNES est intervenu dès la mise en place du CSP pour rappeler l’importance et la nécessité d’un groupe de travail disciplinaire en Documentation afin que celle-ci ne soit pas oubliée dans les propositions des nouveaux programmes qui seront mis en place. C’est dans ce sens que le SNES s’est exprimé lors d’audiences et dans un courrier au président du CSP au mois de mars dernier. Dans les prochains jours, alors qu’il est prévu d’annoncer la composition des groupes de travail pour le cycle 4 , le SNES sera attentif à ce que les professeurs documentalistes ne soient pas oubliés et qu’un groupe disicplinaire soit consacré à la réflexion et à la rédaction de propositions pour un enseignement de l’Information-Documentation articulé autour d’un curriculum. Ce sera alors un premier signe encourageant vers la reconnaissance tant attendue depuis la création du CAPES en 89 !

Se mobiliser collectivement dès à présent !

Les prochaines semaines seront marquées par deux consultations importantes : sur les actuels programmes disciplinaires, organisée par le SNES mais aussi la consultation sur le projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture (par le Ministère, des demi-journées devraient banalisées pour permettre aux collègues de s’exprimer sur ce projet)...
Pour l’Information Documentation, si une consultation sur les programmes existants n’a que peu de sens (puisque aucun contenus n’est défini et cadré nationalement à ce jour -malgré nos demandes répétées depuis plusieurs années), le SNES sera néanmoins force de propositions en portant ses revendications et exigences pour la profession sur le projet de futur socle et pour l’élaboration des nouveaux programmes. C’est dans ce cadre là, que nous invitons chaque professeur documentaliste à s’emparer de cette consultation nationale pour faire remonter la nécessité de tranformer quelques éléments d’information documentation « éparpillés » en un véritable enseignement pour les élèves de la 6ème à la Terminale via un curriculum et des instructions officielles définies selon un cadre national.
Toutes les contributions sont les bienvenues, par mail à l’adresse documentalistes@snes.edu

Autres articles de la rubrique Documentation