Mathématiques

Etat des lieux à la rentrée 2015

LE LYCEE

Au lycée, les conditions d’enseignement ont été fragilisées avec le renvoi au local du dédoublement et de l’accompagnement personnalisé. Sans garantie de grille nationale et de réglementation comment ne pas aboutir à une sévère hiérarchisation des établissements ?

Les "nouveaux" programmes s’appliquent maintenant complètement au lycée dans toutes les séries voir [ :http://www.snes.edu/Programmes-pour-le-lycee.html]

- En série S, ils se caractérisent par un fort alourdissement de la partie probabilités/statistiques au détriment de l’analyse et de la géométrie.
- En série L, la fin de l’enseignement des mathématiques après la 2nde est inacceptable. Les quelques élèves qui auront choisi de poursuivre les maths comme enseignement spécifique obligatoire au choix le feront pour la plupart regroupés avec ceux de la série ES.
- Dans les séries technologiques : les nouveaux programmes s’appliquent déjà dans toutes les séries mais seulement pour la première fois en terminale STMG. On constate une évolution vers une uniformisation des contenus sur l’ensemble des séries. On est revenu à une conception dépassée des programmes, conçus comme des sous-programmes de la série S. Or pour nous, l’enseignement des mathématiques doit se décliner de façon différente selon les séries en lien étroit avec les disciplines dominantes et on ne peut accepter comme seul objectif l’écriture de programmes passerelles.

On pouvait craindre que la spécialité ISN, Informatique et Sciences du Numérique, provoque une désaffection de la spécialité mathématiques en série S or on constate globalement plutôt une augmentation des effectifs de cette dernière. De nombreux élèves (et familles) semblent considérer aujourd’hui que la spécialité mathématiques prépare mieux que les autres au post-bac.

Au Collège

Depuis 2011, le nouveau brevet comporte la validation dans l’établissement des sept compétences du socle commun via le Livret Personnel de Compétences LPC (Arrêté du 14 juin 2010, JO du 1er juillet 2010) qui est encore d’actualité pour la dernière année. La compétence 3 du palier 3 est commune aux mathématiques, aux sciences, à la technologie, à l’environnement et au développement durable.

Le socle commun désormais socle commun de connaissances, de compétences et de culture a servi de grille d’écriture aux nouveaux programmes. Ces nouveaux programmes devraient se mettre en place à la rentrée 2016 à tous les niveaux en même temps. Cela semble pour le moins problématique en terme de continuité car les anciens et les nouveaux programmes vont différer sur des notions mais également dans leur conception. On passe effectivement à des programmes écrits sur un cycle de 3 ans : CM1-CM2-6e et 5e-4e-3e et a priori sauf surprise de dernière minute sans repère annuel fort ! D’où une double difficulté.
Aura-t-on des programmes transitoires ? Cela paraît peu probable alors qu’on sait que l’écriture des programmes est déjà en retard.

La réforme du collège réduit encore l’horaire de mathématiques en inscrivant dans le marbre les horaires planchers en 5e et 4e à 3.,5h alors qu’on arrivait encore dans de nombreux collèges à obtenir 4h en 4e en utilisant la demi-heure de marge de la dotation de la classe. L’horaire de 3e passe de 4h à 3.5h pour un horaire de 4,.5h (+0.5h) en 6e mais la plupart des collèges ont actuellement 5h en 6e (4h+1h ATP)... De plus la circulaire d’application ne privilégie pas du tout les mathématiques au niveau des 2,75h de marge donc les mathématiques perdent du temps d’enseignement au collège. La stratégie mathématiques annoncée par le ministère doit vraiment inspirer une grande confiance aux décideurs !

L’introduction de la partie numérique dans le programme de mathématiques (algorithmique et programmation) dont on ne sait pas encore exactement ce qu’il restera dans la version finale soulève beaucoup d’interrogations chez les collègues et exige une formation consistante.

Le groupe maths du SNES poursuit sa réflexion et son analyse sur les contenus et pratiques en Mathématiques, au collège comme au lycée, lors des stages académiques que nous animons, lors de nos rencontres régulières au siège du SNES national à Paris et grâce aux échanges que nous pouvons mener sur la liste de diffusion. Nous rencontrons et intervenons régulièrement auprès de l’Inspection Générale.
Adresse pour nous contacter : maths@snes.edu

Autres articles de la rubrique Mathématiques

  • contact
    Le groupe maths du SNES se réunit environ une fois par mois, il rassemble des collègues de collèges et de lycées. En liaison avec le groupe contenus, nous définissons une position commune sur tout ce... Lire la suite (Avril 2008)
  • Mathématiques : état des lieux à la rentrée 2016
    Cette rentrée est marquée par la mise en place conjointe de la réforme du collège, des nouveaux programmes sur les 4 années du collège simultanément et du nouveau brevet, ainsi que la modification du... Lire la suite (22 septembre)