Quelques prises de positions du Snes et de la FSU

2007 Extraits des motions du congrès FSU

Bibliothèques Universitaires

La situation matérielle des bibliothèques universitaires reste déplorable par rapport à leurs homologues européennes. Un plan pluri-annuel de développement est nécessaire pour combler le retard, en respectant les recommandations du rapport Miquel et les besoins chiffrés par la sous-direction des bibliothèques (700 000m2, 1 500 emplois, doublement des crédits budgétaires). Les bibliothèques n’ont pas seulement besoin d’être équipées en moyens technologiques nouveaux. Il faut faire vivre les collections, les abonnements, les fonds étrangers, rendre les BU attractives dans la communauté scientifique française et internationale, et les ouvrir largement à la population

Culture commune

L’appropriation par tous d’une véritable culture commune passe, en lien avec les enseignements disciplinaires, par un enseignement explicite des méthodologies du travail intellectuel, notamment l’activité documentaire, et les usages raisonnés de l’ordinateur.

Scéren CNDP

Le congrès de la FSU dénonce la délocalisation du CNDP qui est une impasse et représente une gabegie (transfert décidé sans aucune étude financière préalable), la diminution continue des ressources humaines et financières qui pèse sur les centres (CNDP,CRDP, CDDP), les suppressions de mises à disposition d’enseignants et la contractualisation progressive des emplois.

Libre accès au savoir et culture de l’information

La participation constructive des citoyens à la démocratie requiert une éducation satisfaisante, en même temps qu’un accès de tous au savoir, à la culture et à l’information. Les bibliothèques et les musées doivent assurer un accès libre et gratuit.
Il est également nécessaire de permettre la construction d’une véritable culture de l’information indispensable à la formation du jugement critique et à la construction de l’autonomie. Cette exigence relève tout à la fois du champ scolaire et extra-scolaire.
Dans le champ scolaire, cet enseignement doit s’élaborer dès l’école primaire et se poursuivre dans le second degré où c’est d’abord la mission des professeurs - documentalistes. Dans l’enseignement supérieur, la formation à la recherche documentaire doit être développée en associant enseignants-chercheurs et personnels des bibliothèques. Dans le champ extra-scolaire, cette formation exige des moyens adéquats et le développement de liens entre les établissements scolaires et les bibliothèques publiques.

Mentions complémentaires

La FSU condamne l’introduction des mentions complémentaires aux CAPES et CAPEPS et les projets de CAPES et CAPEPS bivalents

Autres articles de la rubrique Quelques prises de positions du Snes et de la FSU