Actualité théâtrale

Au Théâtre Gérard Philipe, Centre Dramatique National de Saint-Denis, partenaire Réduc’Snes, du 14 au 31 mai 2013.

Festival "VI(LL)ES" "Les barbares", "L’entreciel", "Rayahzone"

Au cours de ce festival, seront présentés deux spectacles théâtraux : " Les barbares" et "L’entreciel" et un spectacle de danse : "Rayahzone".

"Les barbares" se donnera salle Mehmet Ulusoy du 14 au 18 mai 2013.

C’est une création du Théâtre Pôle Nord sur un thème très contemporain, celui du fossé qui ne cesse de se creuser entre les riches et les pauvres.

Alors que quelques familles se partagent le pays, alors que la bureaucratie démolit les tissus sociaux qui étaient jadis l’affaire du service public, alors que les États deviennent des gérants d’entreprise au service de l’argent, le monde se disloque, les inégalités et l’injustice se développent.

Qui est cette main invisible qui a tous les pouvoirs ?

"L’entreciel" se donnera au "Terrier" du 16 au 31 mai 2013.

Texte de Marie Gerlaud. Adaptation et mise en scène de Joël Jouanneau.

"L’Entreciel" est l’histoire du premier émoi amoureux d’une enfant née dans les ruines d’une cité urbaine. C’est l’histoire d’une enfance incertaine, un récit où la mémoire vacille et circule du sous-sol à la stratosphère, de l’enfance à l’âge adulte, du chuchotement jusqu’au cri.

Comment, en se faufilant par la fente de l’imaginaire, une enfant parvient à s’évader de son quotidien gris, que le monde tisse autour d’elle.

Mais "L’entreciel" est surtout une histoire d’amour !

"Rayahzone" se donnera salle Roger Blin, du 24 au 26 mai 2013.

Conception et chorégraphie : Ali et Hédi Thabet

Direction musicale : Sofyann Ben Youssef.

Une cour intérieure usée par le temps, un lieu de passage. C’est dans cet endroit aux murs nus ouvert à tous les possibles que vont se croiser les "figures de la mort, de la raison et de la folie", les trois personnages imaginés par Ali et Hédi Thabet.

Le but n’est pas de mettre en scène un simple discours chorégraphique.

L’ objectif est ici, de confronter trois dynamiques différentes "dans une immédiateté spatiale et temporelle qui suscite une sorte de transcendance émotionnelle ".

Les deux artistes ont entendu un chant soufi qui dit " Sois heureux un instant, cet instant, c’est ta vie."

TGP-CDN de Saint-Denis 59 boulevard Jules Guesde – 93 200 Saint-Denis

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 48 13 70 00

www.theatregerardphilipe.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)
  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)