Communiqués

Formation des enseignants. Conférence de presse du 14 février.

La réforme de la formation des enseignants fait l’unanimité contre elle. Récemment, le Conseil d’État a annulé une partie de ses dispositions.
Pourtant, le gouvernement persiste dans son entêtement.
La proposition de loi Grosperrin, débattue aujourd’hui à l’Assemblée nationale, et mise au vote le 14 février, vise à contrer l’arrêt du Conseil d’État qui a rétabli le cahier des charges de la formation des maîtres ainsi que les IUFM comme seuls établissements de formation des enseignants et CPE (voir Communiqué du SNES-FSU : "Loi Grosperrin : le gouvernement propose d’entériner une réforme désastreuse !").

Dans ce contexte, le SNES-FSU a organisé une conférence de presse mardi 14 février pour :
- faire le bilan de la réforme de la formation des enseignants, notamment à partir des résultats d’une enquête réalisée par le SNES-FSU auprès des stagiaires
- présenter la loi Grosperrin
- présenter la position du SNES-FSU sur la question centrale de la formation et l’interpellation qu’il lancera à cette occasion auprès des candidats à l’élection présidentielle sur ce sujet.

Dans le cadre de la campagne de l’élection présidentielle, cette question de la formation des enseignants est d’autant plus centrale qu’elle est intimement liée à la conception du métier d’enseignant, élément fondamental du débat sur l’Education nationale.

Consulter le dossier de presse :
Cliquer sur l’image pour télécharger le document

PDF - 1.1 Mo

Autres articles de la rubrique Communiqués