Les conditions de formation

Formation et évaluation des stagiaires un cadrage en urgence !

, par Caroline Lechevallier

Dernière minute (le 06/02/2015)
Madame la ministre a répondu au courrier FSU sur la formation : elle reconnait des ajustements nécessaires, inscrit la réforme dans un processus "d’améliorations continues", et précise que les textes sur la titularisation sont "en cours de finalisation."
PDF - 379.2 ko
Réponse de Madame La ministre au courrier FSU sur la formation

La circulaire 2014-080 et l’arrêté du 18 juin définissent les modalités d’organisation de stage des enseignants et stagiaires à la rentrée 2014.

Ils prévoient une "formation adaptée" pour les stagiaires déjà détenteurs d’un master ou dispensés. Cette formation adaptée consiste, d’après ces textes, à suivre un parcours en ESPE adapté, afin de tenir compte des besoins de formation des stagiaires, en fonction notamment de leur parcours antérieur. Une commission académique doit se réunir pour déterminer ce parcours antérieur.

La réalité sur le terrain est tout autre, aucune réelle adaptation aux besoins puisqu’il est imposé à tous les stagiaires de s’inscrire à l’ESPE pour suivre certaines UE du M2MEEF à savoir : le stage, le mémoire et le tronc commun ! Certaines académies confondent de plus formation et validation et exigent que ces stagiaires valident le M2MEEF ! C’est inacceptable !
Début septembre 2014, le SNES avec les autres syndicats de la FSU a envoyé une lettre à la ministre pour protester contre la mise en oeuvre de cette formation adaptée.

PDF - 305.4 ko
Lettre à la ministre concernant la formation adaptée des stagiaires

Début octobre, nous avons reçu la réponse du ministère qui indique clairement que le master n’est pas à valider :

PDF - 353.9 ko
Réponse du ministère sur la formation adaptée

JM Jolion, conseiller au ministère, avait également envoyé un message aux recteurs en ce sens mi-septembre :

PDF - 75.8 ko
Message du 18 septembre de JM Jolion aux recteurs sur la formation adaptée

Autre problème, certaines ESPE imposent des partiels, de nombreux travaux à rendre sous prétexte que le directeur de l’ESPE doit formuler un avis en vue de la titularisation. Le ministère promettait, lors d’une audience le 9 octobre, une concertation en vue de la publication, fin 2014, d’un texte de cadrage sur les critères qui permettront au directeur de l’ESPE, au chef d’établissement et à l’inspecteur de formuler leurs avis en vue de la titularisation. Fin janvier 2015, aucun texte n’est paru ! Le SNES avec les syndicats de la FSU a envoyé un nouveau courrier à Madame la ministre et appelle les personnels à se mettre en grève massivement le 3 février 2014 notamment pour revendiquer une formation d’adulte, des critères d’évaluation transparents, n’entraînant pas une surcharge de travail pour les stagiaires.

PDF - 235.5 ko
Lettre FSU janvier 2015 à la ministre concernant la formation adaptée et l’évlauation des stagiaires

Le ministère promet une consultation début février ce qui arrivera bien trop tard, les académies ayant déjà publié les modalités d’évaluation de l’année de stage. L’absence d’anticipation, de réactivité et de réelle volonté politique du ministère entraîne une inégalité de traitement des stagiaires quant aux modalités de validations en vue de leur titularisation. Cette situation est inadmissible et le SNES-FSU veillera à ce qu’aucun stagiaire ne soit lésé.

Stagiaires, n’hésitez pas à prendre contact avec la section SNES-FSU de votre académie et/ou le SNES national : fmaitres@snes.edu pour que nous intervenions auprès de l’administration.

Autres articles de la rubrique Les conditions de formation