Communiqués

Grève du 6 septembre : les personnels du second degré interpellent le ministre

30% des personnels des collèges et lycées ont fait le choix de se mettre en grève à l’appel du SNES-FSU dès le jour de la rentrée. Ils le seront à nouveau demain à l’appel de l’intersyndicale interprofessionnelle.
Cet appel à deux journées consécutives de grève était sans précédent depuis plus de 40 ans.

Ce choix inédit met en évidence la colère et la lassitude des personnels face à la politique budgétaire, sociale et éducative du gouvernement : suppressions massives de postes alors même que les effectifs d’élèves augmentent, conditions inadmissibles d’entrée dans le métier des professeurs et CPE stagiaires, mise en œuvre dans une opacité préjudiciable de la réforme contestée du lycée, abandon du collège à ses difficultés, remise en cause de l’orientation scolaire, fonctionnement et gouvernance des établissements, projet de réforme injuste et brutal des retraites…
Le second degré souffre donc aujourd’hui d’une dégradation majeure des conditions d’enseignement pour les élèves et pour les personnels.

Cette situation impose au ministre d’ouvrir enfin un vrai dialogue avec les personnels et leurs organisations syndicales, notamment le SNES-FSU, majoritaire dans le second degré.
En effet, durant les 6 derniers mois aucun dialogue sur aucun dossier – surtout les plus contestés - n’a été initié par le ministre et son cabinet.
Cette absence de concertation est devenu le mode de gouvernance de l’Education nationale à tous les niveaux et préside à l’élaboration de réformes dénuées d’ambition pédagogique et dont la mise en œuvre est renvoyée au local dans une opacité et une désorganisation préjudiciable.

Le SNES-FSU appelle les personnels à investir massivement demain les mobilisations interprofessionnelles sur la question des retraites mais aussi les problèmes d’emploi, de salaires, d’éducation.

Le SNES-FSU renouvelle solennellement au ministre sa demande d’une audience pour qu’il entende enfin les personnels qui exigent une réelle inflexion de la politique budgétaire et éducative du ministère de l’Education nationale.

Autres articles de la rubrique Communiqués

  • Les données scolaires du Ministère de l’Education
    Initiative personnelle d’un directeur d’administration centrale ou préfiguration d’une nouvelle politique numérique dans l’éducation ? Un revirement lourd de conséquence vient d’être opéré au ministère... Lire la suite (18 mai)
  • Lettre du SNES-FSU
    Monsieur le Président de la République, Vous venez d’être élu à la présidence de la République dans un contexte difficile. Les inquiétudes et colères qui ont conduit à l’accès au second tour de la... Lire la suite (16 mai)
  • Trahison du dialogue social
    Depuis la création du corps (1989), les conseillers d’orientation-psychologues ne pouvaient bénéficier de l’accès à l’échelle de rémunération de la hors-classe qu’en devenant directeur de CIO, et donc en... Lire la suite (12 mai)
  • Communiqué FSU
    Les résultats du premier tour de l’élection présidentielle indiquent que la représentante du Front national est qualifiée pour le second tour. La FSU considère avec une extrême gravité la montée de... Lire la suite (27 avril)
  • Espé de Grenoble : stagiaires en lutte !
    « Débordés, épuisés, stressés, infantilisés », ce sont là les témoignages de trop nombreux collègues entrant dans le métier... D’une année sur l’autre, le ras le bol est toujours aussi vif, les motifs de... Lire la suite (12 avril)

Mots-clés