Communiqués du SNES

Grève Un sévère avertissement

La grève de ce jour constitue un avertissement sévère que le gouvernement devrait prendre au sérieux. Quelques mois après son élection, la politique du Président de la République a eu pour effet de mobiliser les fonctionnaires à l’appel unanime de leurs organisations. Dans ce cadre, plus d’un personnel du second degré sur trois a répondu à l’appel
Ils ont ainsi voulu marquer leur colère devant une politique qui stigmatise les fonctionnaires, fait peser de lourdes menaces sur leur pouvoir d’achat et leurs conditions de travail.
Alors que le second degré connaît toujours une crise de recrutement persistante une augmentation continue du nombre d’élèves, le gouvernement annonce un retour du gel du point d’indice, une hausse du taux de la CSG peu et mal compensée, le rétablissement du jour de carence, un retard dans la mise en place des mesures de carrières actées par l’État, 2600 suppressions de postes dans les collèges et les lycées au budget 2018 et d’autres à venir !
Il est urgent de changer de cap. La jeunesse a droit à une éducation de qualité, il s’agit d’un investissement et non d’une charge.. Engager une nouvelle étape de revalorisation des personnels du second degré, créer les emplois nécessaires, renoncer au rétablissement du jour de carence, voilà ce qui devrait être une politique tournée vers l’avenir.