US Magazine 725 du 1er décembre 2012

Histoire des arts : enseignement phare ou accessoire ?

Entre contenus d’enseignement mal définis
et épreuve du diplôme national du brevet
(DNB) problématique, le SNES plaide
depuis des mois pour une mise à plat de
l’ensemble du dispositif.

En Troisième, particulièrement, l’absence
d’heure de concertation dans les services des
enseignants impliqués rend difficile le travail
en commun. Le programme de l’année s’organise
autour de thématiques et de questions
communes, ciments du travail pluridisciplinaire – ce qui est particulièrement intéressant – alors qu’au DNB, les élèves sont interrogés sur une seule oeuvre. Où est la logique ?

La contrainte des périodes historiques suivant
le programme d’histoire, la grille d’évaluation
au DNB et la composition du jury
posent problème, sans parler de l’absence
d’indemnité de jury alors qu’il s’agit d’une
épreuve terminale.

Une formulation qui pose problème

Si la concertation de cet été dans le cadre de
« la refondation de l’école » a montré un
consensus autour de l’obligation d’une éducation artistique et culturelle, elle n’a pas
vraiment débouché sur des propositions
concrètes concernant l’enseignement de
l’histoire des arts et sa place dans le système
éducatif.

Or, le ministère de l’Éducation nationale
semble avoir tranché : le projet de loi
d’orientation place les enseignements artistiques
– déclinés notamment en « arts
visuels », « arts du spectacle », « arts de l’espace » – « sous la coupe » de l’histoire
des arts, celle-ci étant, dans une rédaction
fort maladroite, placée sur le même plan
que « la théorie et la pratique des disciplines
artistiques ».

Cette position surplombante de l’histoire
des arts est inacceptable.

Entamer un vrai débat

Le SNES défendra les enseignements et
l’identité des disciplines artistiques, qui ne
peuvent être chapeautées par l’histoire des
arts. Cet enseignement pluridisciplinaire ne
peut avoir de sens qu’en lien avec les
disciplines constituées.

En outre, sa place et son évolution ne
peuvent être décidées sans débat.
Pour répondre aux questions des collègues
concernant la mise en oeuvre de l’enseignement
et l’épreuve du DNB, le SNES a
mis en ligne une foire aux questions, complétée
tout au long de la parution des différents
textes : www.snes.edu/-Histoire-des-arts-nouvel-.html

Sandrine Charrier, contenus@snes.edu

Autres articles de la rubrique US Magazine 725 du 1er décembre 2012