SUPPLEMENTS RETRAITÉS DE L’US

complément au supplément 751

INTERVIEW COMPLET D’YVES BLONDEAU La mémoire est le présent du passé

Yves Blondeau, professeur d’histoire-géographie est resté l’inlassable « travailleur » de la Mémoire de la Résistance qu’il a été auprès de ses élèves du lycée Hélène Boucher à Paris auxquels il a pendant plus de vingt ans offert des rencontres annuelles exceptionnelles avec des témoins-acteurs de l’histoire. Bien que retraité il poursuit cette action mais Il a aussi élargi son travail de diffusion en participant à l’élaboration du film « Faire quelque chose »* réalisé par Vincent Goubet puis en éditant « Rester debout.. »*, livre*rassemblant différents témoignages. Ayant longtemps apporté son concours à l’AERI* crée par Serge Ravanel*, c’est maintenant dans l’activité de l’ADVR* - association crée avec Robert Chambeiron* - qu’il poursuit son engagement dans le passage de mémoire.

-Pourquoi ces rencontres des élèves avec des témoins ? le cours d’histoire ne suffit-il pas ?

La rencontre avec d’anciens Résistants et Déportés est une émotion ; leur récit bien que personnel incarne l’histoire qui devient vivante aux yeux des élèves. Ces derniers entrent avec eux dans le passé car « le témoin est le présent du passé » comme disait Laurent Douzou* dans un colloque organisé par le SNES en 2008. Si le ressort de l’attention est émotionnel, la diversité des témoignages permet d’aller plus loin. Rassembler comme j’ai pu le faire autrefois jusqu’à une cinquantaine de témoins - ou même encore la trentaine actuelle – acteurs des plus glorieux aux plus modestes, dans la diversité de leurs origines et appartenances se côtoyant dans un même but, est riche de contenu. Faire rencontrer d’anciens membres de la résistance MOI* est source d’échos dans le public des classes actuelles. Levier pédagogique certes, de telles rencontres ont un objectif qui va bien au-delà de celui de la transmission du savoir.

-Un film et un livre aussi s’appuyant sur la même documentation pour quoi faire ?

Les témoignages individuels rassemblés sont précieux car les témoins ne sont pas éternels et le souci de les conserver est essentiel mais c’est surtout le désir de partager ce trésor avec le plus grand nombre qui a motivé la réalisation du film* dont Vincent Goubet a été l’auteur. Organiser les idées portées par les témoignages pour montrer que la Résistance, malgré ses diversités sociologiques et politiques, celles aussi de ses formes d’actions, est animée par un esprit commun, conduit à des réflexions qui autorisent à s’éloigner du passé pour méditer sur « l’esprit de résistance » fondateur de citoyens libres et éclairés, ce que Lucie Aubrac aimait résumer par « résister se conjugue au présent ». Le livre quant à lui qui s’appuie sur 37 témoignages* choisis a pour but de montrer qu’au-delà des différences et des disparités, la force unitaire et constructive du CNR* a permis une unification qui a abouti à la création d’un programme économique et social jusqu’ici inégalé. Ainsi film et livre sont deux outils complémentaires de diffusion de la mémoire, qui ne cherchent pas à mettre en relief tel ou tel acte d’héroïsme mais plutôt à mettre en évidence la richesse collective de leur complémentarité et de leur apport à l’œuvre commune.

-L’ADVR ,une association de plus ? quelle est son originalité ?

De nombreuses associations existent en effet dont celles crées par les acteurs eux-mêmes au lendemain de la guerre pour lutter contre l’oubli . L’ADVR bien que récente comptera certainement parmi les dernières crées par un acteur de l’époque. C’est en effet Robert Chambeiron dernier survivant du CNR (jusqu’au premier jour de cette année) qui en est le fondateur. Son but est de transmettre au-delà de l’histoire de la Résistance les valeurs même portées par cette résistance. Le mot « valeurs » bien galvaudé de nos jours a pourtant un sens civique réel et c’est celui-ci que veut promouvoir l’association. Actualiser ces valeurs en les orientant sur le terrain des luttes contemporaines c’est l’objectif qu’elle s’est fixé.
Propos recueillis par :
Anne-Marie Jacquin

P.-S.

*« Faire quelque chose » DVD disponible en librairie.
*« Rester debout, la Résistance vue par ses acteurs »,éd. Tirésias, Interviews croisées de 37 témoins rassemblées par thèmes : Hessel, Aubrac, Ravanel, Crémieux-Brilhac, Cécile Rol-Tanguy, Lise London, Chambeiron, et de nombreux inconnus de tous horizons.
*AERI : Association pour des études sur la Résistance intérieure.
*Serge Ravanel : mouvement Libération-Sud, chef national des Groupes francs des Mouvements Unis de Résistance (Combat, Libération, Franc-tireur),chef FFI de la région de Toulouse, colonel organisateur de la libération de la région.
*Robert Chambeiron : Ami de Jean Moulin, secrétaire général adjoint du CNR.
*ADVR : Association de Défense des Valeurs de la Résistance
*Laurent Douzou : Professeur à l’IEP de Lyon – Colloque sur l’enseignement des questions socialement vives, Paris 2008 - « quel rôle pour les témoins » ?
*MOI : Main-d’oeuvre immigrée, organisme créé dans les années 20 par le parti communiste pour rassembler les travailleurs étrangers - associé aux FTP devint le fer de lance de la lutte armée urbaine- le groupe Manouchian en est le plus connu.
*CNR : Conseil national de la Résistance, créé par Jean Moulin le 27 mai 1943 il rassemble la plupart des mouvements de Résistance, les partis républicains de la IIIe République et les syndicats. Cette unification de la Résistance, cas unique en Europe, permet la mise au point d’un programme économique et social porteur de profondes réformes, adoptée à l’unanimité qui façonnera la France de l’après-guerre.

Autres articles de la rubrique SUPPLEMENTS RETRAITÉS DE L’US

  • SUPPLÉMENT RETRAITÉS 771
    DOSSIER : Démocratie entre dénis er résistances ACTUALITÉ : Acrobaties fiscales au détriment des retraités VIE SYNDICALE : Il y a une vie sociale et syndicale à la retraite LOISIRS/CULTURE : Retour... Lire la suite (7 juin)
  • SUPPLEMENT RETRAITÉS 769
    DOSSIER : maintien à domicile : un choix sous conditions ACTUALITÉ : L’heure n’est pas à la résignation VIE SYNDICALE : Actions au printemps LOISIRS/CULTURE : Le chemin des dames et la chanson de... Lire la suite (11 mai)
  • SUPPLÉMENT RETRAITÉS 767
    DOSSIER : Retraités citoyens à part entière ACTUALITÉ : En 2017, années de tous les dangers VIE SYNDICALE : Colloque au CESE LOISIRS/CULTURE ; Transsibérien PORTRAIT : Manuela Carmena maire de... Lire la suite (5 février)
  • SUPPLÉMENT RETRAITÉS 765
    DOSSIER Le bénévolat ACTUALITÉ Résistance VIE SYNDICALE Calais----Enquête de lectorat LOISIRS/CULTURE Magritte PORTAIT Sylvie SalvayreLire la suite (Octobre 2016)
  • SUPPLÉMENT RETRAITÉS 763
    DOSSIER Le travail en question ACTUALITÉS La loi travail à tout prix SANTÉ/SOCIÉTÉ Retraites du XXXI siècle VIE SYNDICALE Retraité-e-s rester connecté-e-s LOISIRS CULTURE Réhabiliter... Lire la suite (Juin 2016)