Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Ana Dumitrescu (France)

"Khaos, les visages humains de la crise grecque" Sortie en salles le 10 octobre 2012.

A l’origine du projet, il y avait chez Ana Dumitrescu, l’idée de réaliser un documentaire sur la crise en Europe.

Grand reporter ayant travaillé pour de nombreux médias dont l’agence Gamma-Rapho et le National Géograhic, cette crise, la cinéaste l’avait connue personnellement en 2009, quand ses crédits de journaliste avaient été coupés.

Face à un phénomène sur le point de se banaliser à une époque où il était beaucoup question de la Grèce, sans vraiment savoir ce qui s’y passait exactement, Ana Dumitrescu, décide d’entreprendre un travail sur le sujet et de s’adresser, pour cela, directement aux personnes concernées, celles qui subissent au quotidien ces mutations économiques.

Elle a passé sur place au total cinq mois répartis en trois périodes.

Dans le film qui a résulté de son travail, "Kaos, les visages humains de la crise grecque" , elle aborde, à base de témoignages et de portraits, la vie quotidienne du peuple grec, entrecoupant ces interventions frontales de celle de l’historien et anthropologue Panaglotis Grigoriou, qui se définit comme "blogueur de guerre économique".

Au rythme du jazz et du rap, son film nous mène de Trikala à l’Ile de Kea, en passant par Athènes à la rencontre du citoyen, depuis le marin pêcheur au tagueur politique.

Chaque témoignage est à chaque fois une preuve de plus que l’univers s’assombrit de jour en jour dans toute la géographie humaine et dans toute la géographie tout court…

On y apprend que le taux de suicide qui était très faible en Grèce a doublé depuis le début de la crise, que le taux de chômage est passé de 8% à 21 %, que dans certains cas, le temps de travail a été réduit à 5h par jour sur cinq jours par semaine.

Les baisses de salaire touchent tous les travailleurs et par effet de ricochet, les professions libérales.

Une éducatrice qui travaille auprès de jeunes enfants handicapés a vu son salaire passer de 1500 € mensuels à 900 € réduisant sa consommation au strict minimum. A disparu de son quotidien toute forme de culture, le cinéma, le théâtre, la lecture qui étaient dans ses habitudes.

Un dentiste qui a vu sa clientèle baisser de 40 %, les soins médicaux n’étant plus à la portée de tous, envisage de quitter la Grèce et d’émigrer comme de nombreux autres avant lui, en Australie ou aux États-Unis.

Mais pour autant, le pays ne perd pas de vue les règles administratives. Ainsi, la mise en place de cuisines collectives permettant à de nombreux démunis de s’alimenter a été menacée d’interdiction au motif que peut-être les règles d’hygiène n’y étaient pas aux normes. Or, privés de cette opportunité, les laissés pour compte en sont réduits pour se nourrir, à fouiller dans les poubelles.

Un professeur de dessin témoigne : comment demander aux familles de ses élèves le matériel nécessaire à l’enseignement de sa discipline quand celles-ci peinent à gérer, même chichement, le quotidien.

Et si la Grèce n’était qu’un pays-cobaye où l’on testerait les limites jusqu’où laisser aller un pays se dévaster ?

Le film de Ana Dumitrescu repose sur trois phénomènes issus de la théorie du chaos : la théorie des dominos, l’une des pièces entraînant les autres jusqu’à la destruction totale de l’édifice, la théorie dite de "la transformation du boulanger" qui consiste à étirer la pâte jusqu’au point limite où elle risque de se rompre, de la replier alors pour en revenir ensuite à l’état initial de la boule et la théorie du papillon selon laquelle un simple battement d’ailes peut, par un phénomène de cascade, produire à l’autre bout du monde, un cataclysme…

Dans le cas de la Grèce, les mesures d’austérité et la crise sociale qui en découle font craindre ce point de rupture. Quant à l’état initial, pourquoi pas un retour à la terre ou la recherche de valeurs différentes.

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Laissez bronzer les cadavres »
    Au bord de la Méditerranée, en plein été, sous un soleil de plomb. Pour cacher leur butin, deux cent cinquante kilos d’or en barre, fruit de l’attaque d’un fourgon, Rhino et ses comparses ont trouvé... Lire la suite (15 octobre)
  • « Bricks »
    La fabrication des briques espagnoles incarne la réussite puis la faillite économique d’un pays. La destruction d’un matériau symbolique sacrifié par la crise, par l’abandon de chantiers de... Lire la suite (15 octobre)
  • « The square »
    Christian est un homme divorcé qui aimerait consacrer plus de temps à ses deux jeunes enfants. Conservateur d’un musée destiné à exposer des œuvres d’art contemporain, il appartient à cette catégorie... Lire la suite (14 octobre)
  • « L’Assemblée »
    Le 31 mars 2016, place de la République à Paris, naît le mouvement « Nuit Debout ». Ce seront, au quotidien et pendant trois mois, des rassemblements pacifistes qui ne sont pas des manifestations de... Lire la suite (14 octobre)
  • « L’école buissonnière »
    Paul, une douzaine d’années, a toujours vécu entre les murs d’un orphelinat. Lorsqu’il est confié à Célestine, une dame de la campagne, sa vie va totalement changer. Célestine qui sert au château est... Lire la suite (11 octobre)