Actualité théâtrale

à la Maison de la Poésie, jusqu’au 21 mars

"Kichinev 1903"

Le 7avril 1903, le dernier jour de Pessah qui était aussi le jour de la Pâque orthodoxe, un pogrom a eu lieu à Kichinev en Bessarabie. Une cinquantaine de personnes y ont été massacrées parmi lesquelles des femmes et des enfants et plusieurs centaines d’autres ont été blessées. Ce pogrom suscita à l’époque, une vive réaction dans le monde.
Le poète Haïm Nahman Bialik propose, dans un texte qu’il a écrit, "Dans la ville des massacres ", de le suivre dans une déambulation à travers la ville après le massacre.
Zohar Wexler, comédien et metteur en scène de ce spectacle, a fait à son tour le voyage. Il s’est rendu à Kichinev sur les traces du poème dans la ville d’aujourd’hui. Il s’est mis en quête d’ archives, de photos et d’ouvrages qui lui ont permis de mieux comprendre le poème de Bialik.
C’est aussi pour lui l’occasion de faire un voyage plus intime sur les traces de ses origines, sur les pas de ses grands parents qui vivaient à Kichinev.
Zohar Wexler dit ce texte de Bialik sans avoir recours au moindre effet. Deux projections jumelles sur un mur et sur un rideau soutiennent la parole et servent de décor. Quelques déplacements entre les rangées de sièges suffisent à rendre l’émotion du déchirement et à reprendre cet éternel questionnement sans réponses. Ces crimes horribles dont les victimes sont des innocents n’ont jamais cessé. Massacres, génocides, conflits inter ethniques continuent d’ébranler le monde.
Ce spectacle qui trouve sa profondeur dans sa grande sobriété bénéficie du décor à la fois simple et évocateur d’une cave dans les sous-sols de la Maison de la Poésie.

La Maison de la Poésie
Passage Molière 157 rue Saint-Martin
75003 - Paris
Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 44 54 53 00 / www.maisondelapoesieparis.com

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)
  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)