Actualité théâtrale

Théâtre de la Tempête du 6 septembre au 2 octobre 2016.

"L’École des femmes" de Molière.(Reprise) Mise en scène de Philippe Adrien.

Le théâtre de la Tempête programme, en ce tout début de saison, une reprise de la mise en scène de Philippe Adrien de " L’École des femmes " un spectacle qui avait remporté un franc succès, il y a trois ans et qui, après une longue tournée, retrouve la scène où il a été créé.

Théâtre : L'école des femmes

Dans sa mise en scène, Philippe Adrien n’a pas cherché à innover.

Son souci a été de travailler à une lecture respectueuse et limpide du texte et de faire entendre toute la sauvagerie du propos.

Sa mise en scène rend hommage à l’amour qui illumine la pièce, celui dévorant, destructeur, égoïste mais aussi magnifique d’Arnolphe pour Agnès. Celui, tout frais, ingénu, d’Agnès pour Horace.

Un spectacle vif, intelligent, maîtrisé, interprété avec brio par une distribution haut de gamme, cette " École des femmes " qui joue sur toutes les complexités des personnages conviendra à un jeune public, à tous ceux qui la découvriront comme à ceux qui l’ont déjà vue représenter dans d’autres mises en scène..

Francis Dubois

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La putain du dessus » Une pièce d’Antonis Tsipianitis
    « La putain du dessus » d’Antonis Tsipianitis, une pièce qui connaît un très grand succès en Grèce, retrace le destin d’une femme née dans une petite ville industrielle du nord-ouest du pays. Jeune,... Lire la suite (21 octobre)
  • « Pièce en plastique »
    Dans cette pièce écrite en 2015, Marius von Mayenburg met en scène une famille, bien installée socialement, dont il excelle à montrer les rêves avortés, les contradictions, les frustrations et le mal... Lire la suite (20 octobre)
  • « Le poète aveugle »
    Jan Lauwers appartient à une génération d’artistes reconnus dans toute l’Europe, qui réinvente une écriture où se mêlent théâtre, musique, installation et danse. C’est la première fois qu’il est invité à La... Lire la suite (20 octobre)
  • « Haskell Junction »
    C’est à l’occasion d’un voyage au Canada, où il découvre la ville de Stanstead installée sur la frontière canado-étasunienne que Renaud Cojo a l’idée de cette pièce. À l’heure où des migrants poussés par... Lire la suite (19 octobre)
  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)