Etudiant Avenir Professeur (EAP2)

Maîtres d’Apprentissage d’EAP2

L’Etudiant Apprenti Professeur (EAP2) est...

L’Etudiant Apprenti Professeur (EAP2) est accompagné par un tuteur, dit « Maître d’Apprentissage », désigné avec son accord par l’autorité académique.
→ La fonction de Maître d’Apprentissage ne fait pas partie des obligations réglementaires de service d’un-e enseignant-e, elle relève donc du volontariat.

Le Maître d’Apprentissage doit justifier d’au moins 3 ans d’exercice professionnel.
→ C’est la seule exigence dans le cadre de la réglementation de l’apprentissage : le Maître d’apprentissage n’est pas nécessairement un titulaire, ni un tuteur identifié par l’Inspection Pédagogique.

Il a pour mission de « contribuer à l’acquisition par l’EAP2 qui se destine aux métiers de l’enseignement des gestes professionnels correspondants ». « Il joue donc son rôle en liaison étroite avec l’établissement d’enseignement supérieur dans lequel l’étudiant est inscrit ».
→ La fonction de Maître d’Apprentissage ne donne lieu à aucune décharge de service. La « liaison étroite » avec l’université où l’EAP2 poursuit sa 2e ou 3e année de licence est en général symbolique : le plus souvent une réunion d’information sur le dispositif.

« Un Maître d’Apprentissage ne peut pas accompagner plus de deux étudiants » (EAP2). A contrario un EAP peut être accompagné par plusieurs Maîtres d’Apprentissage, l’un d’entre eux étant référent pour coordonner l’accompagnement et assurer la liaison avec l’établissement d’enseignement supérieur.

L’indemnité du Maître d’Apprentissage, fixée à 600€ par apprenti et par année scolaire, est versée annuellement après service fait, donc en fin d’année scolaire. Elle est subordonnée à l’exercice effectif de la fonction, avec versement au prorata en cas d’exercice une partie de l’année, ou partagé entre plusieurs enseignants. Un enseignant qui exerce à temps partiel tout en assurant effectivement et entièrement la fonction de Maître d’Apprentissage bénéficie de l’indemnité à taux plein. Cette fonction ne peut donner lieu au versement d’heures supplémentaires.

La fonction et l’indemnisation en tant que Maître d’Apprentissage sont éventuellement cumulables avec celles de tuteur pour des étudiants en stage d’observation et de pratique accompagnée, et avec celles de tuteur de professeur stagiaire du second degré – cependant le Recteur doit « veiller à répartir la prise en charge de ces fonctions entre un nombre suffisant d’enseignants afin de garantir la qualité du suivi individuel ».

Autres articles de la rubrique Etudiant Avenir Professeur (EAP2)