Mouvements pédagogiques

L’ICEM - son histoire

Après la Première Guerre mondiale, des enseignants pacifistes révolutionnaires de la « Fédération Unitaire » apprécient les réalisations de la pédagogie libertaire, des écoles nouvelles et de la pédagogie prolétarienne des pédagogues soviétiques.

Célestin FREINET introduit en 1924 l’imprimerie dans sa classe de Bar-sur-Loup. En octobre 1926, il entreprend une correspondance inter-scolaire régulière avec René DANIEL, lance un bulletin L’imprimerie à l’école et fonde une coopérative. L’échange et la communication de pages imprimées donnent naissance aux « livres de Vie » dont les meilleurs textes des différentes écoles constituent une revue d’enfants La Gerbe.

Sous l’impulsion de Rémi BOYAU est fondée en 1927 « La Cinémathèque Coopérative de l’Enseignement Laïc » qui fusionne en 1928 avec les activités de la Radio et de l’Imprimerie sous le nom de C.E.L. : « Coopérative de l’Enseignement Laïc ».

De « l’Unité de l’Enseignement » aux « Méthodes Naturelles d’Apprentissage », les adhérents de la C.E.L. approfondissent techniques et méthodes, créent leurs outils pédagogiques et leurs revues : « Enfantines », « Fichier Scolaire Coopératif », « Bibliothèque de Travail » (1932).

La revue devient L’Éducateur Prolétarien en octobre 1932, et la C.E.L. produit un court métrage engagé « Prix et Profits » avec Y. Allégret et les frères Prévert.

En pleine montée du fascisme, le Mouvement Freinet est la cible de l’extrême droite. Freinet doit se mettre en congé de l’enseignement public, d’autres sont sanctionnés : Boyau, Wullens, Roger.

En 1935, Célestin et Élise Freinet ouvrent une école privée prolétarienne à Vence.

En 1936, Freinet lance un « Front de l’Enfance » et s’adresse aux parents pour promouvoir une nouvelle méthode d’éducation populaire. Son école accueille des enfants victimes de la Guerre d’Espagne.

Pendant la seconde guerre mondiale, l’école de Vence est fermée, saccagée. Freinet est interné. D’autres militants du Mouvement Freinet, résistants, subissent la déportation et meurent dans les camps nazis.

À la Libération, la C.E.L. renaît et Freinet crée l’Institut Coopératif de l’École Moderne (I.C.E.M.). La rupture de Freinet avec le P.C.F. (1948) n’empêche pas la sortie du film de J.-P. Le Channois L’École buissonnière, consacré à Freinet novateur et à l’affaire de Saint-Paul-de-Vence (1949) mais, de 1950 à 1954, une campagne virulente des staliniens déstabilise l’I.C.E.M. et la C.E.L.

En 1957 est créée la « Fédération Internationale des Mouvements de l’École Moderne (F.I.M.E.M.) regroupant dix pays.

En 1966, Freinet disparaît à l’âge de soixante-dix ans.

Redynamisé par Mai 1968, l’I.C.E.M. adopte la « Charte de l’École Moderne » complétée par « Les perspectives d’Éducation Populaire » (1978).

Après 1981, illusions et désillusions, déclin du militantisme associatif entraînent des difficultés : la C.E.L. dépose son bilan, mais l’activité d’édition redémarre avec la S.A. P.E.M.F. (Publications de l’École Moderne Française).

En 1991 l’École Freinet est rachetée par l’État, reconnaissant ainsi l’œuvre de C. et É. Freinet.

Aujourd’hui, l’I.C.E.M. et la F.I.M.E.M. poursuivent avec enthousiasme l’action des pionniers de la pédagogie Freinet.

D’après H. Portier et C. Guihaumé et la commission Histoire et Patrimoine des « Amis de Freinet »

Autres articles de la rubrique Mouvements pédagogiques

  • Les Cahiers Pédagogiques
    Les Cahiers pédagogiques sont nés au lendemain de la Libération en 1945, dans tout un courant qui veut à la fois la démocratisation de l’enseignement et sa rénovation dans l’esprit de l’éducation... Lire la suite (Janvier 2003)
  • Les CEMEA : Dans et autour de l’école
    Les Ceméa : un mouvement d’éducation pour tous, qui participe à la réussite de chacun Les Ceméa, association laïque d’éducation populaire, mouvement d’éducation nouvelle, inscrivent leur action dans le... Lire la suite (Janvier 2003)
  • L’ICEM - Pédagogie Freinet
    L’ICEM Pédagogie Freinet rassemble des travailleurs, des militants qui oeuvrent pour que l’école publique accueille l’enfant dans toute sa globalité et que se construisent des individus libres et... Lire la suite (Janvier 2003)