Réforme de l’évaluation

L’accompagnement des professeurs Un paradigme nouveau

L’« accompagnement », individuel ou collectif : de quoi s’agit-il ? Le ministère souhaite mettre en place un accompagnement des personnels de deux types.

Individuel ou collectif, cet accompagnement répondra « à une demande des personnels ou à une proposition de l’institution ». Celà reconnaît statutairement le droit individuel comme collectif à la formation continue et le droit de demander, de la part des personnels, des inspections formatives en dehors des « rendez-vous » d’évaluation, alors que la hiérarchie ne pourra guère qu’en faire la proposition.

L’ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF (équipes disciplinaires, interdisciplinaires, inter degrés…)

- Les objectifs affichés sont de concevoir et mettre en œuvre des projets pédagogiques, d’accompagner l’évolution des pratiques pédagogiques et d’expliciter les orientations nationales. Il pourra être mis en place à la demande des équipes ou sur proposition des inspecteurs, des chefs d’établissement ou du conseil pédagogique.

L’ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

- Les objectifs affichés sont de consolider et développer les compétences professionnelles (débuts de carrière et formation pédagogique, didactique et de gestion de classe), d’aider les personnels en difficulté (soit à leur demande, soit à la suite de l’entretien professionnel ou de l’inspection) ou de favoriser la mobilité professionnelle (évolution vers des fonctions d’encadrement ou souhait d’élargir son « périmètre fonctionnel » au sein de l’établissement ou de l’académie).

PDF - 310.8 ko
Fiche ministérielle définitive - Accompagnement des enseignants - 21 octobre 2016

Le SNES-FSU partage ces orientations. Paradoxalement, le ministère maintient une connexion entre évaluation et déroulement de carrière, au risque de fausser le caractère formatif de l’évaluation.
Le dispositif du ministère, si ambitieux qu’il puisse être, se heurte toutefois à un problème de taille : celui d’une formation continue exsangue, centrée sur les besoins institutionnels et l’adaptation aux réformes.
Le SNES-FSU exige l’augmentation des crédits qui lui sont alloués et son élargissement aux domaines didactiques et pédagogiques. Il sera vigilant à ce que, comme le prévoit le ministère dans ses fiches, les modalités de compte rendu et, le cas échéant, de restitution des moments d’accompagnement collectif des équipes soient au libre arbitre de celles-ci. Il en va de notre rôle de concepteur de notre métier.

Accéder à la rubrique « Vrai / Faux : halte à l’intox ! »

Se syndiquer au SNES-FSU, syndiquer de nouveaux collègues, c’est se donner les forces collectives dont nos professions ont besoin pour revaloriser tous les aspects de nos métiers, nos carrières, nos salaires.

Autres articles de la rubrique Réforme de l’évaluation