Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

Un film de Thierry Michel (France-Congo)

"L’affaire Chebaya, un crime d’Etat ?" Sortie en salles le 4 avril 2012

Le 2 juin 2010, Floribert Chebaya, infatigable défenseur des Droits de l’Homme, directeur de l’ONG, "La voix des sans voix", dont la pugnacité est internationalement reconnue, est retrouvé mort dans sa voiture, au bord d’une route de la banlieue de Kinshasa.

Il est à demi dénudé et certains objets qui entourent son corps, faux ongles et préservatifs, accréditent la version d’un crime sexuel.

Or, d’une part, son chauffeur a disparu, (et son corps n’a, à ce jour jamais été retrouvé) et la veille de la découverte du crime, Floribert Chebaya avait été convoqué par l’Inspecteur général de la police, le Général Numbi, connu pour sa dureté lors de la répression de manifestants d’opposition, violences sur lesquelles Floribert Chebaya enquêtait au moment de sa mort.

Très vite la version policière est contestée et l’opinion publique nationale et internationale dénonce un crime d’état.

Le ministre de l’intérieur est obligé de reconnaître la macabre mise en scène montée de toutes pièces pour débarrasser le pays d’un citoyen gênant.

Plusieurs policiers sont arrêtés parmi lesquels le Colonel Mukalay, chef des services spéciaux et le Général Nimbi est suspendu de ses fonctions.

Les Nations unies, les États-Unis, la France, l’Union européenne, la Belgique, les Pays-Bas, Amnesty international, de nombreuses ONG, ont réclamé aux autorités de Kinschasa une enquête indépendante et transparente

Six mois plus tard, après bien des obstacles administratifs, le procès a lieu, mais le premier suspect, le Général Numbi échappe au jugement en sa qualité de plus haut gradé de l’armée congolaise.

Des mines de charbon aux prisons, du Brésil et du Maghreb à l’Afrique noire, Thierry Michel réalisateur, journaliste et photographe, a toujours dénoncé les détresses du monde, mêlant parfois fiction et réalité.

Lorsqu’il a appris l’assassinat de Floribert Chebaya qu’il connaissait depuis les massacres de 1993 et dont il appréciait le courage et l’intégrité, il est aussitôt parti en RDC.

Son objectif était de réaliser un film sur le sujet mais aussi de partir en quête de la vérité afin de savoir pour quelles raisons Chebaya avait été assassiné, par qui et comment.

Il s’est attaché au personnage de sa veuve mais également à celle de Fidèle Bazana, le chauffeur, et a débusqué les stratagèmes du pouvoir qui souhaitaient surtout étouffer l’affaire.

"L’affaire Chebaya" évite les écueils du film militant, trop facilement dénonciateur, en conservant aux faits réels leur complexité, leur ambiguïté, permettant ainsi au spectateur d’assister au procès entre vérités, contre-vérités, leurres et mensonges.

La caméra scrute les rapports de force, elle capte le vrai, le faux, les silences qui souvent ici en disent plus que les paroles.

Thierry Michel dénonce un crime d’état, les interférences éhontées, les intimidations, dans un film qu’il conduit comme une vraie fiction du réel.
Francis Dubois

En partenariat avec la FIDH et Jeune Afrique,
avec le soutien de la LDH, Amnesty International, ASF-France et le Collectif RDCONGO France
plusieurs séances spéciales sont organisées au
Cinéma ESPACE SAINT-MICHEL à Paris
7 Place Saint-Michel 75005
Infos et réservations : 01 44 07 20 49 http://www.espacesaintmichel.fr.st/
notamment
> SAMEDI 7 avril 2012 à 16h40
"Victime et Droits de l’homme"
En présence de Marie-José Bazana (veuve de Fidèle Bazana) et de Paul Nsapu (secrétaire général de la FIDH)
> JEUDI 16 avril 2012 à 20h20
En présence de Marie Mossi Mota (ancienne vice-présidente nationale de l’association africaine des droits de l’homme – ASADHO –
et coordonnatrice du Réseau Action femmes) et de Patrick Helmlinger (Amnesty International France - coordonnateur pour l’Afrique centrale).

Par ailleurs, un entretien avec le réalisateur, Thierry Michel, est accessible en cliquant sur ce lien : http://cts.vresp.com/c/?LesFilmsdelaPasserel/c530c4ab4e/2411bf975f/a6a5f18380
Ph. L.

Autres articles de la rubrique Actualité cinématographique - avant-premières, festivals...

  • « Laissez bronzer les cadavres »
    Au bord de la Méditerranée, en plein été, sous un soleil de plomb. Pour cacher leur butin, deux cent cinquante kilos d’or en barre, fruit de l’attaque d’un fourgon, Rhino et ses comparses ont trouvé... Lire la suite (15 octobre)
  • « Bricks »
    La fabrication des briques espagnoles incarne la réussite puis la faillite économique d’un pays. La destruction d’un matériau symbolique sacrifié par la crise, par l’abandon de chantiers de... Lire la suite (15 octobre)
  • « The square »
    Christian est un homme divorcé qui aimerait consacrer plus de temps à ses deux jeunes enfants. Conservateur d’un musée destiné à exposer des œuvres d’art contemporain, il appartient à cette catégorie... Lire la suite (14 octobre)
  • « L’Assemblée »
    Le 31 mars 2016, place de la République à Paris, naît le mouvement « Nuit Debout ». Ce seront, au quotidien et pendant trois mois, des rassemblements pacifistes qui ne sont pas des manifestations de... Lire la suite (14 octobre)
  • « L’école buissonnière »
    Paul, une douzaine d’années, a toujours vécu entre les murs d’un orphelinat. Lorsqu’il est confié à Célestine, une dame de la campagne, sa vie va totalement changer. Célestine qui sert au château est... Lire la suite (11 octobre)