LV au lycée

Stages intensifs en LV : la pression continue

Après le A2, les certifications et les groupes de compétences (qui ne sont pas des obligations de service), voici les stages de langues pendant les vacances scolaires.

Définitivement, la démagogie du ministre de l’Éducation nationale, qui présente le hors-temps scolaire comme une solution magique, ne semble pas avoir de limite. Comment oser faire croire que quelques heures supplémentaires pendant une semaine de vacances vont permettre aux élèves de devenir « bilingues » ? De plus, M. Darcos ne recule devant rien : si les profs ne veulent pas, les assistants de langue voire d’éducation peuvent y participer aussi ! C’est bien mépriser le métier d’enseignant que de proposer de pareilles mesures. Appelant les collègues à ne pas s’associer à cette mascarade, nous rappelons qu’un enseignement de qualité en langues passe inévitablement par des effectifs allégés ou dédoublés, par un nombre d’heures de cours ne pouvant pas être inférieur à
3 heures par semaine et du matériel audiovisuel dans toutes les classes de langues. Nous rappelons aussi notre demande de diffusion de films et d’émissions en version originale à la télévision pour favoriser hors temps scolaire l’exposition nécessaire aux langues vivantes.

T. Jamet Madec, M. Rollin

Autres articles de la rubrique LV au lycée