Actualité théâtrale

Espace Paris-Plaine, partenaire Réduc’Snes, jusqu’au 13 avril

La Belle et la Bête Chorégraphie Ethery Pagava, sur des musiques de Maurice Ravel et Georges Bizet

La Belle et la Bête, conte de Mme Leprince de Beaumont connu de tous, est la trame de ce ballet présenté par la Compagnie de la chorégraphe Ethery Pagava, avec la participation de jeunes danseurs des conservatoires de Paris.

Avant le spectacle proprement dit, la chorégraphe raconte l’histoire, et c’est une bonne entrée en matière, car la danse seule ne serait pas assez explicite pour des petits (à partir de 5 ans), surtout s’ils n’ont jamais assisté à des ballets.

Puis les danseurs prennent possession de la scène. Ils nous entraînent dans la magie du conte à travers plusieurs tableaux évocateurs et bien dansés. L’univers étrange, fait de statues humaines, de créatures singulières, dont la Bête, bien rendue sans être effrayante, s’appuie aussi sur des projections vidéos bien choisies. Le tableau où la Belle est confrontée aux dangers et aux maléfices du château mystérieux et le tableau où intervient la fée sont très impressionnants et pleins de féerie, même s’ils sont un peu longs. En revanche, on aurait pu développer davantage la fin, la maladie de la Bête et le retour de la Belle, venue le guérir.

Les danseuses, en particulier la Belle et la fée, sont pleines de grâce et de légèreté. Les hommes sont, comme souvent dans les chorégraphies " classiques ", plus en retrait.

Après le spectacle, une animation est proposée : les enfants, sur scène pour certains, dans la salle pour les autres, sont invités à exécuter des mouvements de danse, sous la férule des danseurs.

Le tout dure environ 1h1/4, c’est à dire le temps idéal pour que les enfants ne se lassent pas.

Une excellente façon de faire découvrir la danse classique à tous, et notamment aux garçons, qui peuvent, grâce à la rencontre avec de vrais danseurs pendant l’animation, oublier leurs préjugés....

Sylvie Chardon

Espace Paris-Plaine

13 rue du général Guillaumat – 75015 Paris

mail : espaceparisplaine@wanadoo.fr

Les mercredis, samedis et dimanches à 15h. Tous les jours sauf dimanche, pendant les vacances scolaires.

Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits aux syndiqués Snes mais sur réservation impérative) : 01 40 43 01 82

L’espace Paris Plaine présentera ensuite, du 17 avril au 7 mai, "  Les contes de la peur bleue  " sous-titrée "  Où comment vaincre sa peur  ", adapté d’œuvres de Maupassant, Théophile Gautier et Jean Markale par Hélène Boisbeau et la Compagnie de la Boîte-Mondes. A partir de 7 ans.

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « La famille royale »
    Inspirée du roman éponyme de William T. Vollmann, cette vaste fresque dresse le portrait d’une Amérique coupée en deux, le monde des affaires, du show-business, des casinos et de la finance d’un côté,... Lire la suite (16 octobre)
  • « La danse de mort » d’August Strindberg .
    Dans une citadelle, sur une île de garnison, vivent reclus dans un décor gris un officier intègre et autoritaire et sa femme, Alice, une ancienne actrice qui a laissé derrière son passé et dont les... Lire la suite (13 octobre)
  • « La mort de Tintagiles »
    « La mort est une force extérieure qui empêche tout mouvement qui s’oppose à elle. L’amour est une force intérieure qui incite à agir contre la mort ». Le texte de Maurice Maeterlinck, conte initiatique... Lire la suite (10 octobre)
  • « Mme Klein »
    À Londres en 1934, Mélanie Klein, que l’on peut considérer comme l’une des premières psychanalystes pour enfant dans les années 1920, vient d’apprendre la mort de son fils Hans à Budapest. Naturalisée... Lire la suite (9 octobre)
  • « Non, c’est pas ça ! (Treplev Variations) »
    Ils sont trois sur scène, une femme et deux hommes, ils devaient être treize et jouer La mouette , mais l’un d’eux, le metteur en scène probablement, s’est suicidé. Ils ont décidé de continuer le... Lire la suite (7 octobre)