SNES - FSU

Palestine

La censure se poursuit à l’ENS - rue d’Ulm

5 mars 2011

Evolution inquiétante à l’ENS
 

Après avoir interdit la conférence de Stéphane Hessel sur le boycott des produits issus de colonies israéliennes, en janvier dernier, Mme Monique Canto-Sperber, directrice, vient d’interdire, à des étudiants, une salle, pour un débat, dans le cadre de la "Israeli Apartheid Week", du 7 au 11 mars. Ces étudiants regroupés dans le collectif ENS Palestine ont fait appel auprès du Tribunal Administratif de Paris, lequel a, samedi 5 mars, écarté la "menace de trouble à l’ordre public" et qualifié le refus "d’atteinte grave et manifestament illégale à la liberté de réunion qui constitue une liberté fondamentale"


Communiqué du Collectif Palestine ENS – le 7 mars 2011.

Le Conseil d’Etat a réformé la décision du tribunal administratif qui avait autorisé les réunions de la « Israeli Apartheid Week » à l’ENS. Ainsi, ces réunions se tiendront à travers le monde dans nombre d’universités, mais pas à l’ENS. Si cette décision devenait la règle, il faudrait en déduire que désormais, à l’ENS, la parole n’est plus libre et qu’elle doit être autorisée. Nous ne pouvons l’accepter.

Notre terrain est celui du droit et de la liberté, et notre volonté est de dénoncer le crime d’apartheid dont est victime le peuple palestinien.

Ce qui a été rejeté, ce sont deux recours en référé, selon la procédure d’urgence. Le juge dit qu’il n’y a pas eu de « violation manifeste » de la liberté de réunion, mais le débat reste entier sur la validité des décisions de la direction de l’ENS. Aussi nous poursuivons cette action pour la défense de la liberté d’expression.

Nous saisissons la Cour Européenne des Droits de l’Homme et le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU contre les décisions rendues en référé. La France ne peut être le seul pays du monde où on ne peut parler de l’apartheid israélien.

Par ailleurs, nous saisissons le tribunal administratif d’un recours en annulation des décisions prises par la direction de l’ENS. Ce recours, selon la voie normale, se prononcera sur la légalité, après un examen circonstancié, et non pas sur la seule violation manifeste, qui est le cadre limité du référé. Ce recours concernera l’annulation de cette réunion la « Israeli Apartheid Week » et celle de la réunion de Stéphane Hessel début janvier.

Le Collectif Palestine ENS

Rappel : Demain, à partir de 19h30 aura lieu la conférence d’Omar Barghouti sur l’apartheid israélien au CICP, 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris.

Inscription obligatoire à : conference8mars@gmail.com