Archives LVER

La consultation sur les programmes de première : premier bilan.

La priorité exprimée est le retour à 3 h élève par semaine minimum et des effectifs permettant de mettre en œuvre les programmes. Amertume et frustration , deux termes récurrents face à des programmes jugés positivement ambitieux mais qui ne pourront que partiellement être mis en œuvre.
Les objectifs qui sont ceux du cadre commun européen de référence dont la logique est professionnelle et non pas scolaire ne sont pas acceptables.
Nous n’acceptons pas non plus que les mêmes objectifs soient assignés à la LV1 et la LV2 alors que les années d’apprentissage et les horaires sont différents. On peut craindre que la logique soit celle des nouveaux modes d’organisation préconisés dans la circulaire de rentrée 2003 c’est à dire la globalisation des moyens à laquelle nous sommes hostiles.
Les collègues se félicitent de l’insistance sur une nécessaire mémorisation alors que l’enseignement des LV semblait depuis trop longtemps relever de la magie.
Ils approuvent la distinction entre grammaire et lexique de reconnaissance et grammaire et lexique de production. Certains souhaiteraient cependant -notamment en allemand et en russe - que les faits de langue soient distingués selon des critères plus précis. Ceux ci permettraient sans doute de relativiser les erreurs commises par les élèves. De plus , en donnant des priorités linguistiques claires, l’hétérogénéité des classes serait mieux prise en compte. Beaucoup de collègues approuvent tout ce qui est dit sur la contrastivité mais regrettent que la nomenclature grammaticale ne soit pas intégrée par un nombre trop important d’élèves.
Le terme ambitieux est celui qui revient le plus souvent pour qualifier le programme culturel. Ce terme est positif pour certains ,excédés par l’obsession communicative qui a prévalu ces dernières années. Pour d’autres , il signifie programme impossible à réaliser dans les conditions horaires actuelles et susceptible d’être un objectif pour le cycle terminal. Enfin , il y a crainte que les notions qui se substituent à des repères chronologiques bien identifiés soient abordées en première et en terminale alors que d’autres ne seront pas étudiées , par manque de temps ou d’intérêt
Les collègues ne peuvent que souligner l’inadéquation entre ces programmes et les épreuves au baccalauréat et réclament que - parallèlement à l’écrit - les compétences orales des candidats au baccalauréat soient évaluées. Ils expriment leur préférence pour un document inconnu qui porterait sur une liste de thèmes du programme préalablement définis. Ceci éviterait le recours à des listes trop longues qui impose du bachotage au lieu de privilégier des tâches plus formatrices.
Une formation pour que tous les collègues s’approprient ces nouveaux programmes ainsi que ceux de seconde s’avère nécessaire.
Thérèse Jamet-Madec
A mettre dans une colonne s’il y a de la place :
Les programmes de seconde publiés au BO hors série n°7 seront appliqués à la rentrée 2003.
Publication au JO du 24 mai 2003 des arrêtés suivants :
- arrêté du 9 mai 2003 relatif aux conditions d’attribution de l’indication « section européenne » ou « section de langue orientale » sur les diplômes du baccalauréat général et du baccalauréat technologique. Les dispositions de cet arrêté seront applicables à compter de la session 2004.
- arrêté du 12 mai 2003 relatif à l’enseignement bilingue en langues régionales à parité horaire dans les écoles et les sections « langues régionales » des collèges et des lycées.

Autres articles de la rubrique Archives LVER

  • Bienvenue dans la rubrique archives LVER
    Cette rubrique contient des articles archivés concernant l’enseignement des langues vivantes et régionales. Pour nous contacter, écrivez-nous.Lire la suite (25 septembre)
  • Simplication de la validation du LPC
    La note de service n°2012-154 du 24/09/12 vient simplifier la validation du LPC pour l’année en cours : « Le principe selon lequel seule la validation des compétences est obligatoire est réaffirmé.... Lire la suite (Février 2013)
  • Témoignage d’un collègue de portugais (2012)
    Langues “à faible diffusion” : le portugais, une discipline au bord de l’asphyxie Depuis quelques années, les enseignants de portugais payent un lourd tribu à la politique d’éducation enfermée dans... Lire la suite (Juin 2012)
  • BTS CI : modifications
    cf. arrêté du 22/06/12 : http://www.education.gouv.fr/pid255... Comparaisons entre les deux arrêtés (ancien et nouveau) : ancien nouveau 3 épreuves de langue, deux épreuves obligatoires et une... Lire la suite (Juin 2012)
  • Action Langues vivantes
    Au collège comme au lycée, les mesures annoncées pour la rentrée prochaine sont inacceptables et vont encore fragiliser un peu plus l’enseignement des langues vivantes : • confirmant les déclarations... Lire la suite (Avril 2012)