Actualité théâtrale

Du 7 au 17 juillet au Festival d’Avignon

« La dernière idole »

Pour nous conter l’histoire d’une idole qui vieillit, continue les concerts malgré la lassitude, pour fuir le vide et éloigner le spectre de la mort, Hélène François et Emilie Vandenameele, qui signent aussi la mise en scène, ont lâché la bride à leur imaginaire en s’inspirant de la vie de Johnny Halliday. Le chanteur, son nom n’est pas prononcé, parle de ses succès, de sa famille, de son goût pour l’alcool, les gitanes et les femmes, de ses tournées, du vide, de la solitude et de la tristesse qui suivent la poussée d’adrénaline sur scène. Á force de toujours vouloir vivre intensément, la star oublie de vivre. Et à travers ce portrait s’impose l’idée que c’est le regard des spectateurs qui construit l’idole, que celle-ci devient prisonnière de son image et n’arrive plus à lui échapper.

Théâtre : La dernière idole

Pierre-François Garel, cigarette aux lèvres, est assis devant une très longue table encombrée de verres et de bouteilles occupant tout l’espace, comme pour combler le vide dont le chanteur ne cesse d’avoir peur. Il se lève, fait de la muscu, fume, boit, téléphone à sa femme, prend le micro et la pose du rocker. Il se révolte, s’emporte contre ce qui l’entrave, revient sur son passé, ses concerts, ses rencontres, travaille avec les meilleurs pour être le meilleur.

L’acteur fait aussi passer le doute, le besoin de flamber pour échapper à la solitude, une vie qui se résume de plus en plus à combler le vide. Et quand tombent sur lui des paillettes, de la poussière et des billets, tandis que retentissent clameurs et applaudissements, l’émotion nous emporte.

Micheline Rousselet

Tous les jours du 7 au 17 juillet à 22h40 à l’Artephile

7 rue Bourgneuf, Avignon

Du 18 au 22 avril 2017 au Théâtre Jean Arp à Clamart

Le 25 avril 2017 à L’Avant-Seine à Colombes

Autres dates à venir

Autres articles de la rubrique Actualité théâtrale

  • « Le temps et la chambre »
    Dans cette pièce mystérieuse de Botho Strauss, il y a une femme, Marie Steuber. Dans la chambre où Olaf est assis dans un fauteuil, Julius raconte à son ami ce qu’il voit dans la rue par la fenêtre et... Lire la suite (16 janvier)
  • « Hôtel Feydeau »
    C’est à la fin de sa vie, au moment où après son divorce il vit à l’hôtel, que Feydeau écrit ces quatre pièces en un acte ( On purge bébé, Feu la mère de Madame, Mais n’te promène donc pas toute nue et... Lire la suite (16 janvier)
  • « Grand Symposium : tout sur l’amour »
    Le mot amour en Français renvoie à des réalités multiples, l’amour de ses parents, le sentiment amoureux, l’amour de la patrie, l’amour mystique. Les Grecs avaient plusieurs mots pour désigner les... Lire la suite (15 janvier)
  • "Moi, Caravage"
    "Moi Caravage" est reprise du 11 janvier au 12 mars au Lucernaire du mardi au samedi à 18h30, le dimanche à 16h Nous en avions fait la critique en 2012 : « Moi, Caravage » Réservations... Lire la suite (15 janvier)
  • "Aglaé" Texte et mise en scène Jean-Michel Rabeux.
    La pièce que Jean-Michel Rabeux a conçue à partir d’un entretien de plusieurs heures avec une prostituée septuagénaire qui a derrière elle presque soixante ans de pratique du métier est un monologue... Lire la suite (14 janvier)