Archives

jusqu’ au 28 octobre

La maman bohème ; Médée ; Conversations avec ma mère au Théâtre de la Commune à Aubervilliers – partenaire réduc’snes

"La maman bohème" suivi de "Médée" et "Conversations avec ma mère" constitue un début de saison prometteur au Théâtre de la Commune, Centre Dramatique national d’Aubervilliers. La maman bohème –Médée deux pièces de Dario Fo et Franca Rame est une reprise de la saison dernière. Il s’agit de deux monologues regroupés comme s’il s’agissait des deux actes d’une même pièce. Cela donne une comédie féroce et drôle où Ariane Ascaride, servie par la mise en scène brillante de Didier Bezace, donne libre cours à sa personnalité de comédienne pouvant aller dans le même instant de la cocasserie à l’émotion.
La collaboration de Dario Fo et Franca Rame date de plusieurs décennies. Lui, fait ses débuts comme comédien au Piccolo Teatro de Giorgio Strehler en 1952. Elle, est née au sein d’une famille de comédiens populaires. Ensemble depuis 1954, ils ont travaillé autant sur des farces traditionnelles que sur des grandes comédies. Leurs choix se portant depuis toujours sur des textes qui critiquent les institutions et les classes dirigeantes. On se souvient de "Mystère Bouffe" en 1969 qui leur apporte une renommée mondiale, de "Mort accidentelle d’un anarchiste" en 1970 et de "Faut pas payer" en 1974, repris avec un grand succès au Théâtre des Amandiers ces deux dernières saisons.
Leurs choix, leurs engagements politiques leur coûteront de nombreux procès avec l’Etat, la police, la télévision, le Vatican. Cela ira jusqu’à l’enlèvement, la séquestration avec tortures viol de Franca Rame par un groupe de néo-fascistes en 1973, et leur interdiction d’entrer aux Etats-Unis en 1980. Mais Dario Fo et Franca Rame sont sans cesse sollicités pour monter des spectacles à l’étranger. En 1991 il monte "Le médecin volan"t et "Le médecin malgré lui" à la Comédie Française et reçoit en 1997 le Pris Nobel de Littérature….

JPEG - 36.2 ko
La Maman Bohème - copyright Marc Daniau


"Conversations avec ma mère"
est une adaptation par Jordi Galceran du film argentin Conversaciones con Mamà de Santiago Carlos Ovés. La mise en scène est également de Didier Bezace. Le film mettait en présence une mère âgée et son fils sur fond de crise économique en Argentine en 2001. Didier Bezace, séduit par l’anticonformisme et la tonicité du personnage de la mère donne une lecture publique du scénario avec Isabelle Sadoyan. Le spectacle est le prolongement de cette lecture.
En novembre 2001, la situation économique de l’Argentine est alarmante et le Président Fernando De la Rùa présente à la télévision son plan de redressement face à la menace d’une faillite financière. Le FMI refuse une nouvelle aide. La Banque mondiale et la Banque interaméricaine suspendent également les versements. Mise au pied du mur, l’Argentine est obligée de puiser dans les réserves des Fonds de pension. Les démissions au sein du gouvernement se multiplient. Les émeutes et pillages amènent Fernando De la Rùa à décréter l’état de siège… Un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, la classe moyenne est laminée, le taux de chômage est en forte augmentation, les salaires des fonctionnaires sont réduits… Le moral du pays est au point zéro.
C’est dans ce contexte économique que se situe le film de Santiago Carlos Ovés. La mère vit seule dans un appartement prêté par son fils qui, lui, vit de façon confortable dans une villa avec sa famille. Mais le fils perd subitement son emploi…
A travers six conversations entre le fils et sa mère, la pièce, de façon drôle et émouvante, évoque, face à la débâcle économique et sociale du pays, les rapports profonds qui unissent ces deux êtres qui jusque là vivaient dans des mondes différents. La cloison fragile qui les rendait étrangers l’un à l’autre disparaît face à la nouvelle donne….
Les deux spectacles peuvent être vus en dyptique les samedis et dimanches.
La maman bohème – Médée sera en tournée à travers la France du 8 novembre 2007 au 29 mai 2008.
Francis Dubois

Théâtre de la Commune, Centre Dramatique National d’Aubervilliers.
2, rue Edouard Poisson 93 304 Aubervilliers.
Direction Didier Bezace dont nous avons publié un grand entretien dans l’Us-Magazine du 20 mars 2004 (pp. 30-31). Réservations (partenariat Réduc’snes tarifs réduits mais sur réservation impérative) : 01 48 33 16 16 - info@theatredelacommune.com
www.theatredelacommune.com

Autres articles de la rubrique Archives

Mots-clés